Prix des carburants : la baisse est effective à Nantes et aux alentours, ce n'est pas un poisson d'avril

Publié le

Depuis ce matin, les prix des carburants ont baissé à la pompe. Moins 18 centimes en principe. Sur les applications comme Essence&CO les automobilistes relèvent les prix, certaines stations baissent fortement, d'autres moins !

1er avril, le prix de l'essence baisse à la pompe ! Ceci n'est pas une fantaisie de journaliste, mais la concrétisation d'une promesse du gouvernement, renonçant provisoirement à la TVA sur les carburants.

Moins 18 centimes d'euros en principe. Concrètement ce matin, autour de la métropole de Nantes par exemple, les prix ont baissé. Mais pas partout, ni chez tous les distributeurs, dans les mêmes proportions.

Sur l'application nantaise Essence&CO, les automobilistes renseignent eux mêmes les prix constatés, à condition qu'ils soient dans la proximité de la station. Et de fait, les prix baissent ! Plutôt autour de la métropole qu'en ville. Et l'on constate que les supermarchés d'une même enseigne, ne pratiquent pas tous la même politique de prix !

Dans un rayon de 50 km autour de Nantes, tôt ce matin, le gazole le moins cher se trouvait à Saint-Hilaire-du-Loulay en Vendée, chez Intermarché, à 1,768, quand la station Total du Bd Schuman à Nantes est à 1,863. Soit 10 centimes d'euro d'écart.

Les prix évoluent rapidement, en milieu de matinée, c'est le Super U de Carquefou qui passe en tête avec un gazole à 1,752 le litre.

Cette baisse des prix provoque-t-elle une forte affluence ? Difficile de répondre à la question, la gérante de la station du BD Schuman a remarqué une augmentation du nombre des véhicules entre 7h30 et 8h30, sans plus.