Sainte-Pazanne : trois nouveaux cas de cancers pédiatriques

Des polluants organiques dans les cheveux des enfants dans le secteur de Sainte-Pazanne en Loire-Atlantique / © MaxPPP
Des polluants organiques dans les cheveux des enfants dans le secteur de Sainte-Pazanne en Loire-Atlantique / © MaxPPP

Le collectif Stop aux cancers de nos enfants a annoncé la découverte de trois nouveaux cas de cancers pédiatriques dans le secteur de Sainte-Pazanne, dans le sud Loire.

Par Fabienne Béranger

Ces trois nouveaux cas viennent s'ajouter à la liste déjà longue des enfants touchés par un cancer à Sainte-Pazanne.

Depuis 2015, ce sont désormais 20 enfants domiciliés autour de cette commune du sud Loire, située à une trentaine de kilomètres de Nantes, qui ont développé un cancer. Quatre d'entre eux sont décédés.

Fin septembre, le collectif Stop aux cancers de nos enfans annonçait que des analyses avaient fait ressortir un "nombre très important de polluants organiques dans les cheveux des enfants" après des tests réalisés "sur une vingtaine d’enfants (certains en bonne santé, d’autres atteints d’un cancer et d’autres décédés)", précisait alors le collectif. ​

Des cas similaires de cancers pédiatriques concentrés dans une même zone géographique viennent d'être relevés dans le Jura. Une dizaine d'enfants de 6 mois à 13 ans se sont vus diagnostiqué un cancer dans plusieurs communes du Haut-Jura (Les Rousses, Morbier, Morez, Saint-Pierre et Prémanon). 
Le collectif Stop aux cancers de nos enfants organise une nouvelle réunion publique lundi 25 novembre à Sainte-Pazanne.

Afin de pouvoir mener de nouvelles analyses, le collectif a également lancé une cagnotte en ligne qui, à ce jour, a récolté 10 000 euros.


 

Sur le même sujet

Les + Lus