Un entrepôt d'Amazon bloqué par les livreurs de Fast Despatch Logistics près de Nantes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwendal Kerbastard avec Cyril Dudon

Une trentaine de salariés de Fast Despatch Logistics, sous-traitante d'Amazon, bloque l'entrepôt du géant américain à Carquefou. Ils n'ont toujours pas reçu leur salaire de juillet après la fin de l'activité de l'entreprise.

Le mercredi 17 août, ils étaient encore plusieurs dizaines de salariés de Fast Despatch Logistics à manifester devant le dépôt d'Amazon, à Carquefou. Cette entreprise de livraison, et ses 1700 employés en France, est sous-traitante du géant de la vente en ligne américain.

Les travailleurs avaient déjà manifesté à Nantes, le 23 juin 2022, pour dénoncer des conditions de travail déplorables : heures supplémentaires non-payées, limites de carburant pour les livraisons, locaux sans point d'eau, ni toilettes.

Le salaire du mois de juillet se fait attendre

Mais la semaine dernière, Fast Despatch Logistics a enfoncé le clou en annonçant à ses salariés la fin de l'activité de l'entreprise en France, provoquant leur colère : "On est là depuis 9h du matin, nous n'avons toujours pas reçu nos salaires du mois de juillet. Normalement on est payés avant le 5 du mois. Aujourd'hui, nous sommes le 16. On a toujours rien reçu. On nous balade depuis une semaine", déplore Aussama Benhmidou, dispatcher pour Fast Despatch Logistics.

Dans un courrier transmis à l'ensemble du personnel, récupéré par France 3 Pays de la Loire, Fast Despatch Logistics explique qu'il y aura également des retards de paiements pour le mois d'août et ne pas pouvoir encore donner de date de versement.

Nous avons reçu une note comme quoi l'activité cessait mais nous n'avons pas reçu de courrier comme quoi nous étions licenciés. Donc nous sommes coincés et en fait là, ils nous poussent à la démission pour limiter les frais de licenciement économique.

Aussama Benhmidou

France 3 Pays de la Loire

Une situation très instable pour les 80 salariés à Nantes et pour les 1700 salariés en France : "On va venir toute la semaine. On a besoin de réponses parce que les gars au bout d'un moment, ils n'arriveront plus à subvenir aux besoins de la famille. C'est malheureux", poursuit-il.

Les salariés demandent le déclenchement d'un fonds de solidarité et vont aller au tribunal de commerce, qui devrait statuer sur leur situation et éventuellement accélérer le processus pour aider les salariés de Fast Despatch Logistics.

Les salariés demandent un fonds de solidarité

Suite à cet article, Amazon France a tenu à justifier sa position vis-à-vis des livreurs de Fast Despatch Logistics sur le site de Carquefou : "Les sociétés de livraison avec lesquelles travaille Amazon embauchent et gèrent leurs propres équipes. Nous sommes intransigeants sur le fait que ces dernières se doivent de respecter les lois en vigueur, ainsi que le code de conduite des fournisseurs Amazon. Nous avons mis fin à notre contrat avec Fast Despatch. Nous ferons tout notre possible pour que leurs livreurs obtiennent les informations sur les postes disponibles chez d'autres partenaires de livraison d'Amazon."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité