VIDEO. Imagination Machine, la startup qui lève des fonds pour la création d'entreprises éco-responsables

Publié le
Écrit par Laura Striano avec Sandrine Gadet
Lever des fonds, investir dans les entreprises du futur, les accompagner dans leur développement, c'est la raison d'être d' Imagination Machine. Une startup qui mise dans l'économie à impact socio-environnemental positf. ©Laura Striano/ Amélie Lepage/ Stéphane Hérel - France 3 Pays de la Loire

Lever des fonds, investir dans les entreprises du futur, les accompagner dans leur développement, c'est le rôle de ce que l'on appelle un "startup studio". Depuis 2017, une structure nantaise baptisée Imagination Machine a déjà participé à la création de 8 sociétés et levé plusieurs millions d'euros de fonds.

On le sait bien, l'argent est le nerf de l'entreprise. On peut avoir la meilleure idée du monde, sans financement, impossible de concrétiser ses ambitions.

Crée fin 2017, Imagination Machine est justement là pour soutenir les projets de jeunes entrepreneurs. Ce "startupstudio" parraine financièrement des projets innovants qui peuvent avoir un impact sur la société et l'environnement.

C'est le cas de la Smala. Cette plateforme de vente de vêtements de seconde main pour enfants a démarré son activité en 2019 avec un salarié.

Son entrepôt, installé à Carquefou, au nord de Nantes, traite désormais 3 500 références par jour et compte à présent 50 employés. Son objectif est de devenir le spécialiste du marché de l'occasion pour enfants.

Un développement croissant, rendu possible grâce au soutien du startup studio Imagination Machine, explique Aude Viaud, l'une des fondatrices de la Smala.

"Ce soutien, à la fois financier, à la fois stratégique, à la fois moral parfois, nous a aidé à prendre des décisions, à investir peut-être plus que ce que l'on aurait imaginé sur tel ou tel point et aujourd'hui clairement ça a payé ".

Ce sentiment d'être entendu, compris et accompagné, Marine Lacabeille le partage. Elle a cofondé les Minis Mondes, un site qui propose des supports éducatifs (magazine, jeux, activités manuelles destinées aux petits) et des jouets en plastiques recyclés fabriqués en France, 

"Ça facilite grandement la donne quand on fait partie d'un startup studio qui a déjà une renommée, parce que sinon, on sait que ce n'est pas toujours facile d'aller frapper à la porte de son banquier et de lui dire, j'ai une super idée...je vous explique"

Marie Lacabeille, co-fondatrice des Minis Mondes

Déjà 8 entreprises co-créées, 10 autres devraient émerger dans un avenir proche

Depuis 2017, Imagination Machine a déjà participé à la création de huit sociétés, toutes éco-responsables (Beem Energy, JHO, Vite mon marché, entre autres). Elle a levé  5, 5 millions d'euros entre 2017 et 2019, et encore 10 millions en 2022.

Ces fonds proviennent de la Banque Publique d'Investissements, d'industriels locaux ou encore d'entrepreneurs privés. En tout, ils sont 35 investisseurs qui participent à cette dynamique de création d'entreprises.

"On a prouvé que ça marchait et du coup aujourd'hui ces investisseurs  nous font confiance pour lancer les 10 prochains champions de l'impact positif en France" souligne Emilie Abel, l'une des associé.es d'Imagination Machine.

Pour recruter les co-fondateurs de ses 10 prochaines startup " à impact positif ", la matrice nantaise des startups lance un appel à candidature aux futurs entrepreneurs qui peuvent avoir des idées, mais pas forcément les moyens, pour se lancer dans les secteurs de l'économie circulaire, l'éco-tourisme, la climatisation propre, la formation des jeunes, le don aux associations, l'agro écologie, l'aide à la sobriété, la santé mentale des adolescents...bref "tout projet ambitieux à fort impact socio-environnemental " en France et en Europe, précise l'entreprise.

► Il est possible de postuler, jusqu'au 25 novembre, en cliquant ici

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité