• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-des-Landes : les pro-aéroport dénoncent une “décision d'une gravité absolue”

Le bocage de Notre-dame-des-Landes ne sera pas transformé en aéroport. / © Eléonore Duplay
Le bocage de Notre-dame-des-Landes ne sera pas transformé en aéroport. / © Eléonore Duplay

A peine la décision connue officieusement, les partisans de l'aéroport, de droite comme de gauche, ont communiqué sur les réseaux sociaux leur déception.les réactions ne cessent de tomber.  

Par Evelyne Jousset

Johanna Rolland maire de Nantes, a été une des premières à réagir parle de trahison du Grand Ouest et déni de démocratie.

De son côté Philippe Grosvalet  président du syndicat mixte aéroportuaire (SMA) parle d'une "mauvaise décision".
Même chose pour Julien Bainvel l'opposant à la mairie de nantes pour qui cette décision est " d'une gravité absolue" et " va durablement et fortement casser la dynamique de la Métropole nantaise." Bruno Retailleau qui ce matin mettait la pression sur le gouvernement réuni en conseil des ministres , qui tweete " " grande victoire des zadistes ".
Christelle Morançais présidente de la région Pays de la Loire parle "de colère et d'indignation". Elle annonce qu'elle va réunir une session-extraordinaire pour faire un point sur cette affaire. 
Les Ailes de l'Ouest par la voix de son président Alain Mustière prédit la fin de la croissance pour la région. 
Jean-Marc Ayrault ancien maire de Nantes, ancien premier ministre, avait fait de cette aéroport une affaire personnelle, le défendant sans relâche. Il déplore un "déni de démocratie ". 


"L'aéroport de la discorde" selon les termes du premier ministre Edouard Philippe ne se fera pas. C'est qu'il a annoncé à 13h41 ce 17 janvier 2018 sur le parvis de l'Elysée. 


Sur le même sujet

artOtech à Saint-Nazaire avec Ninon Brétécher, comédienne et metteure en scène

Les + Lus