Notre-Dame-des-Landes : “C'est officiel. C'est abandonné” annonce Philippe Grosvalet

Les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 3 mai 2012 / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 3 mai 2012 / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Le gouvernement a décidé d'abandonner le projet controversé d'aéroport du grand ouest à Notre-Dame-des-Landes selon le président du syndicat mixte aéroportuaire.

Par Fabienne Béranger

C'est Philippe Grosvalet, le président du syndicat mixte aéroportuaire qui a annoncé cette décision : "C'est officiel. C'est abandonné".
"Par cette décision, il
(Emmanuel Macron, ndlr) piétine les procédures et décisions de justice, il piétine nos collectivités locales, il piétine le vote des habitants" a-t-il également déclaré à l'AFP.

Philippe Grosvalet s'est également exprimé sur Twitter estimant qu'il s'agit d'une "mauvaise décision du Président de la République, très mauvaise nouvelle pour les 8 millions d’habitants de l’Ouest de la France et tout particulièrement pour ceux de la Loire-Atlantique".

Pour Philippe Grosvalet, Emmanuel Macron "piétine l'ensemble des procédures publiques, donc la justice. il piétine nos collectivités, donc l'esprit même de la décentralisation.Et il piétine le vote des habitants de mon département (La Loire-Atlantique, NDLR)"
Lors du référendum du 26 juin 2016, les habitants de Loire-Atlantique avaient voté pour l'aéroport du grand ouest à 55,17%.




Suivez notre live minute par minute




 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus