• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Pays de la Loire : Nantes obtient le label “Capitale French Tech“ et Saint-Nazaire-La Baule la ”French Tech”

Laval et le réseau French Tech / © France 3 Pays de la Loire
Laval et le réseau French Tech / © France 3 Pays de la Loire

Nantes déjà labellisée « Métropole French Tech » en novembre 2014, vient d’être  renouvelée "Capitale French Tech" pour les trois années à venir. Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le territoire de Saint-Nazaire-La Baule vient d’obtenir la labellisation "French Tech".
 

Par Jean-Marc Lalier

L’objectif du "label French Tech" est de fédérer les acteurs de l’économie numérique. Ainsi, les petites entreprises, les start-up peuvent en se regroupant proposer leurs candidatures.

Ce label permet donc, de regrouper les PME et les TPE, créer un réseau et développer ainsi une visibilité à l’international.
La French Tech peut aussi donner une aide financière "Le pass French Tech", "Le French Tech ticket" ou même "La bourse French Tech".
Ce label devient une référence, il est porté par le Ministère de l'Économie.
Nantes a obtenu le label "Capitale French Tech" et fait ainsi partie des 13 écosystèmes retenus par le ministère. La Nantes Tech devient  La French Tech Nantes.

Elle disposera de son bâtiment totem : les anciennes halles Alstom, réhabilitées, constitueront à travers la Halle 6, le centre névralgique pour l'animation et le rassemblement de la communauté "La French Tech Nantes", et l’accueil de son équipe opérationnelle.
 
Nantes les anciennes halles Alstom bâtiment totem / French Tech / © Nantes Métropole
Nantes les anciennes halles Alstom bâtiment totem / French Tech / © Nantes Métropole

 "Une fois encore, c’est la preuve que Nantes est une métropole qui compte sur la place de l’innovation et du numérique en France. C’est une bonne nouvelle pour l’attractivité, une bonne nouvelle pour la transformation numérique des filières économiques et une bonne nouvelle pour l’emploi !"

 a déclaré Johanna Rolland, Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole.

La French Tech Nantes, en tant que capitale, aura également un rôle de coordinateur et de locomotive de la French Tech au niveau régional, avec les 5 communautés des Pays de la Loire (Angers, Le Mans, La Vendée, Saint-Nazaire/La Baule et Laval).

Le territoire de Saint-Nazaire-La Baule a obtenu le label "French Tech".
Une récompense pour les 70 entreprises et start-up  de ce territoire qui ont présenté une candidature conjointe, soutenue par la Carene et Cap Atlantique.
Le Paquebot sera son "bâtiment totem" : ce centre commercial en plein cœur de la ville, va être réhabilité afin d’accueillir, au premier étage, un Fablab, un espace de coworking, des espaces pour des start-up et en 2021, le transfert de l'école d'ingénieurs du CESI. 
 
Le Paquebot devient le bâtiment totem de la French Tech / © Mairie de Saint-Nazaire
Le Paquebot devient le bâtiment totem de la French Tech / © Mairie de Saint-Nazaire
Ce territoire est déjà en avance sur la "Blue Tech" qui concerne le domaine maritime, mais aussi sur les "Deep Tech" appliquées à l’industrie avec des acteurs majeurs comme Airbus, Chantiers navals ou IDEA par exemple.

 

Selon Nantes Métropole : depuis le début de la démarche" Nantes Tech" en 2014, 5 722 emplois ont été créés sur la métropole Nantes/Saint-Nazaire, soit plus de 1 645 emplois en 2017. Ces chiffres sur la filière numérique produits par l’Auran témoignent du dynamisme de la filière numérique.

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus