• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

La Plaine sur Mer : les “matelots de la vie” se préparent pour leurs prochaines expéditions

Un groupe voyagera de Nantes à la Rochelle, un autre de Saint-Malo à Brest / © France 3
Un groupe voyagera de Nantes à la Rochelle, un autre de Saint-Malo à Brest / © France 3

Durant les mois de juillet et août, 18 jeunes anciens malades embarqueront sur la Fleur de Lampaul pour un périple de trois semaines le long des côtes françaises. Ils se sont retrouvés lors du pont de l’ascension pour une séance de préparation, à la Plaine sur Mer.

Par Fabienne Even

Depuis 2005, l’association "Matelots de la vie" emmène une petite vingtaine de jeunes malades en rémission à bord d’un voilier durant trois semaines.
Cet été, ils monteront à bord de la Fleur de Lampaul, vieux gréement construit en 1948 et qui fêtera donc ses soixante-dix ans, l’occasion de découvrir la navigation et de s’évader de l’environnement hospitalier.

Durant leur expédition, ils vivront le quotidien de la vie à bord d'un navire et prendront part aux activités, comme tenir un cap et manoeuvrer des voiles. Ils auront également un rôle essentiel d'ambassadeur auprès de 3 000 enfants malades, hospitalisés dans une trentaine d'hôpitaux en France.

Par le biais d'un jeu interactif et d'un carnet de bord, ils feront participer les jeunes hospitalisés à leurs aventures, un moment de détente dans un quotidien souvent rythmé par les soins et l'ennui.

"Vous êtes leur bouffée d'oxygène" insiste Clément, animateur et ancien "matelot de la vie".

Pour Corentin, 13 ans, ce rôle est essentiel et a motivé son choix de rejoindre l'expédition. "S'ils continuent à se battre, dans une année ou deux, ils pourront être à ma place", confie-t-il.

En juillet, un groupe de huit matelots embarquera à Saint-Malo vers Brest, en passant par Bréhat et l'île d'Ouessant. 
En août, un autre groupe de retrouvera à Nantes, avant une descente de la Loire et un périple vers La Rochelle.

► Le reportage de Fabienne Even et Thierry Poirier




Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus