Planète sauvage : les défenseurs des dauphins manifestent samedi contre le delphinarium

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis
Les dauphins en captivité vivent moins longtemps selon le collectif "C'est assez" qui appelle à manifester à Port-Saint-Père à l'occasion de la journée mondiale contre les delphinariums "Empty the tanks"
Les dauphins en captivité vivent moins longtemps selon le collectif "C'est assez" qui appelle à manifester à Port-Saint-Père à l'occasion de la journée mondiale contre les delphinariums "Empty the tanks" © Maxppp

Les défenseurs des dauphins appellent à manifester contre leur captivité, c'est une action d'ampleur internationale intitulée "Empty the Tanks", à défaut de pouvoir vider les bassins de Planète sauvage, les manifestants entendent sensibiliser les visiteurs

À Port-Saint-Père, c'est le collectif francophone "C'est assez" qui appelle à venir manifester pacifiquement aux abords du parc animalier Planète sauvage. Le parc accueille des cétacés depuis quelques années, 8 au total.

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), la plupart de ces animaux ne sont pas en danger dans leur milieu naturel, comme c’est le cas du grand dauphin. Dès lors, il n’y a aucun justificatif à leur détention si ce n’est l’objet capitaliste et le divertissement. Et, en effet, le secteur est florissant. L'Américain SeaWorld engrangerait à lui seul plus d’un milliard de dollars par an.

En France deux parcs sont dans la ligne de mire des défenseurs des dauphins, Planète Sauvage au sud de Nantes et Astérix au nord de Paris.



Planète sauvage se défend de l'accusation de maltraitance sur les dauphins qui seraient affamés et sous anxiolytiques si l'on en croit des associations comme Sea Shepherd.
Mais les défenseurs de la cause animale ne désarment pas. Les animaux sont souvent capturés en milieu sauvage, principalement dans la baie de Taiji au Japon qui alimente le marché des parcs aquatiques. Les dauphins, très sociaux, se retrouvent éloignés de tous ceux avec qui ils vivaient.  En pleine nature, ils peuvent nager des centaines de kilomètres par jour, chasser et jouer entre-eux.

Nicolas Hulot soutient l'action de "C'est assez". La page Facebook du collectif indique la participation de 510 personnes ce samedi à Port-Saint-Père.

"Empty the tanks" !Une initiative du collectif C'est assez que je soutiens

Posted by Nicolas Hulot on mardi 2 juin 2015



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.