Résultats Municipales 2020 à Rezé : le maire sortant Gérard Allard en ballottage défavorable face à son ancien adjoint

© France TV /Maxppp
© France TV /Maxppp

La gauche se déchire à Rezé, bastion socialiste depuis 1959 en Loire-Atlantique ! Le maire sortant (PS) Gérard Allard termine derrière son ex-adjoint Hervé Neau, arrivé premier avec 33,7% des voix. Les écologistes et LREM sont aussi qualifiés pour le second tour.

Par Valentin Pasquier, avec Céline Dupeyrat

Le maire sortant (PS) de Rezé Gérard Allard doit se contenter de 20,17% des suffrages pour ce premier tour de l'élection municipale, ce 15 mars 2020. Ce résultat le place derrière le divers gauche Hervé Neau, arrivé en tête avec 33,71% des voix.

Se maintiennent pour le second tour François Nicolas (EELV) et Yannick Louarn (union centriste), avec respectivement 11,79% et 11,49%.
 

À Rezé, le second tour s'oriente vers une quadrangulaire. / © France Télévisions
À Rezé, le second tour s'oriente vers une quadrangulaire. / © France Télévisions

Les enjeux

Séparée de Nantes par la Loire, Rezé est une ancienne cité industrielle acquise aux socialistes depuis 1959. Pourtant, pour ces élections municipales 2020, la gauche n'a jamais été aussi déchirée dans la quatrième ville de Loire-Atlantique (42 000 habitants).

Au terme d'un mandat chaotique, Gérard Allard repart en campagne avec ce qu'il lui reste de garde rapprochée. Fâché avec ses prédécesseurs et la Métropole, accusé d'autoritarisme par ses détracteurs, le socialiste s'est mis à dos de nombreux élus en six ans.

Dix conseillers municipaux de sa majorité, soit un tiers de l'effectif, ont démissionné ou ont été poussés dehors. Ancien élu en charge du dialogue social, Hervé Neau a été le premier à claquer la porte de la mairie en septembre 2018. Aujourd'hui, il se présente face au maire sortant avec une liste divers gauche.
 

Cinq listes de gauche

Les deux hommes n'ont pas le monopole de la gauche, puisqu'Éric Buquen (DVG), Jean-Michel Soccoja (DVG) et François Nicolas (EELV) ont tous  conduit une liste différente. Cette crise laisse amers les électeurs de gauche, ultra-majoritaires à Rezé. "La sensibilité que je défends n'est pas bien représentée... Je me sens un peu perdue," confie une Rezéenne.

Dans ce contexte, le candidat de la droite et du centre Philippe Seillier, candidat malheureux en 2001, 2008 et 2014, espère que son tour est arrivé.

Sept listes, une guerre fratricide et aucune alliance possible au second tour... À Rezé, l'élection municipale s'annonce comme la météo en ce mois de mars : bien agitée.
 

Lors du précédent scrutin...

En 2014, Gérard Allard avait remporté la mairie au seconde tour avec 47,4% des voix, face à Philippe Seillier (36,5%) et Émile Robert (16,1%). L'abstention avait atteint 45,9% au premier tour et 46% au second tour, pour 28 607 d'inscrits.

Sur France Info, retrouvez le détail des résultats du 1er tour des municipales à Rezé.

Les listes engagées à Rezé

  • Gérard Allard, Pour Rezé, l'humain et la planète d'abord (PS)
  • Éric Buquen, Buquen 2020-Énergie citoyennes à Rezé (DVG)
  • Yannick Louarn, Rezé, ville de projets (LREM, MoDem, MR)
  • François Nicolas, Bien vivre à Rezé (EELV)
  • Hervé Neau, Rezé citoyenne (DVG)
  • Philippe Seillier, Rezé autrement (Agir, UC)
  • Jean-Michel Soccoja, Rezé à gauche toute ! (DVG)

Sur le même sujet

Les + Lus