Alex arrive : Loire-Atlantique et Vendée se préparent pour la première tempête d'automne

L'été est fini, l'automne est bien là et ce ne sont plus des rafales sous orage que l'on nous annonce cette nuit mais bien une première tempête de saison. Quelques mesures préventives sont anonncées.

Des rafales de 125 km/h sur l'estuaire de la Loire et 30 mm de pluie.
Des rafales de 125 km/h sur l'estuaire de la Loire et 30 mm de pluie. © France Télévisions Auberie Perreaut
Sur son site, météo France annonce des vents dont les plus fortes rafales pourront atteindre les 125 km/h du côté de l'estuaire de la Loire, 105 km/h en Vendée. Dans l'intérieur des terres, les rafales seront moins fortes, 85km/h dans le Maine-et-Loire, 75 km/h en Mayenne, 55 en Sarthe.

La Loire-Atlantique est en vigilance orange pour les vents et d'ores et déjà, on sait que le pont de Saint-Nazaire sera interdit à la circulation entre minuit et 6h du matin ce vendredi, au plus fort de la tempête Alex.

Le pont de Cheviré sur l'agglomération nantaise sera interdit à la circulation, dans un premier temps des poids-lourds et des deux-roues en début de soirée puis de tous les véhicules à partir de 23h. 
 

Fortes pluies

Vendée et Loire-Atlantique sont en vigilance jaune pour les fortes pluies annoncées. On prévoit en effet entre minuit et 5h du matin jusqu'à 30 litres d'eau par m². C'est beaucoup.

A Saint-Nazaire, la ville a dès ce jeudi matin relevé les batardeaux qui protègent le quartier de Méhan-Penhouët des montées du Brivet. La police municipale passe également dans ce quartier pour prévenir les habitants d'une possible montée des eaux.

Les personnes d'astreinte au service des espaces verts et de la voirie sont sur le qui-vive. On a, nous dit-on, également nettoyé quelques entrées d'eau du réseau d'eaux pluviales afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de reflux.

Enfin, la ville relaie les messages de vigilance de la préfecture et invite les habitants à éviter les promenades sur le littoral cette nuit.
 

Pas de mesures spécifiques sur la plage de La Baule

A La Baule, c'est à Veolia, qui a la concession de la plage, de prendre les mesures nécessaires pour protéger les infrastructures et notamment les restaurants. Mais comme le coefficient de marée n'est pas très important (coeff 87),  il n'a pas été réalisé de merlons de sables.

Dans la ville, ce matin-même, les grilles de conduits d'absorption des eaux pluviales ont été balayées pour dégager les évacuations et des équipes d'astreinte renforcées sont prêtes à intervenir.

Parcs et jardins fermés

Dans l'intérieur des terres, des mesures sont également prises. Ainsi, à Nantes, comme à chaque gros coup de vent, les jardins publics seront fermés : "les parcs et jardins à enclos de Nantes seront fermés vendredi 2 octobre jusqu'à nouvel ordre" peut-on lire sur le site de la ville. En fonction de l'état des lieux et de l'évaluation des dégâts occasionnés, les parcs pourront rouvrir progressivement."

Le parc du Grand-Blottereau à Nantes.
Le parc du Grand-Blottereau à Nantes. © France Télévisions Olivier Quentin

Marée basse en début de tempête

Mais la bonne nouvelle, c'est que le plus fort de cette tempête interviendra à partir de minuit, heure de basse mer. Lorsqu'elle sera à nouveau haute, à 5h31, la tempête devrait commencer à se calmer. Ce "déphasage" entre la marée et le pic de la tempête limite les risques de submersion.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo vent violent