"Certains sont très toxiques" En pleine saison des champignons, faites attention à l'intoxication

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwendal Kerbastard avec Laura Striano
Avec la saison des champignons revient le risque de l'intoxication. À Saint-Brévin-les-Pins, une association a organisé une sortie en forêt pour prévenir des risques et limiter les accidents. ©France Télévisions - Sophie Hériaud

Avec la saison des champignons revient le risque de l'intoxication. À Saint-Brévin-les-Pins, une association a organisé une sortie en forêt pour prévenir des risques et limiter les accidents.

Il ne faudra que quelques minutes à se balader dans une forêt, à Saint-Brévin-les-Pins, pour tomber sur une amanite phalloïde, un ennemi très appétissant mais extrêmement mortel.

La plupart des champignons vénéneux provoquent des diarrhées, des vomissements mais malheureusement, certains sont très toxiques. C'est le cas des amanites phalloïdes par exemple qui détruisent le foie et peuvent tuer.

Professeur Alexis Descatha, chef de service du centre antipoison du CHU d'Angers

Des pièges comme celui-ci, la forêt en regorge. Il faut donc être prudent lors d'une cueillette. C'est pour cela que l'association mycologique de l'Ouest a organisé une sortie de prévention, dans la forêt de Saint-Brévin, le samedi 29 octobre 2022.

"L'un des plus grands dangers, c'est de se fier aux applications sur téléphone, 4 fois sur 5, cela mène à des erreurs", constate René Chéreau, président de l'association mycologique de l'Ouest.

Un nombre d'intoxication qui a doublé 

La prudence est de mise donc, sur les dernières semaines, le nombre de personnes hospitalisées au CHU d'Angers est passé de 150 à 300 cas, avec des symptômes plus ou moins graves.

Malgré la sécheresse, les champignons sont enfin de sortie, la saison est en effet plutôt fructueuse et les cueilleurs se ruent pour pouvoir les déguster.

Dernière piqûre de rappel donc pour que la sortie ne vire pas au drame : au moindre doute sur une espèce, il faut éviter de la ramasser. Le plus simple étant de faire examiner ses champignons chez le pharmacien.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité