Cyberattaque à Saint-Nazaire. Une opération "de grande ampleur" dont les conséquences pourraient durer des mois

Des réunions de crise deux fois par jour, l'appel à une agence gouvernementale spécialisée : la cyberattaque qui touche les services de la Ville de Saint-Nazaire est toujours en cours. Elle ressemble à celle qu'a subie la Ville d'Angers en 2021.

Au fur et à mesure des jours se révèle l'ampleur de l'attaque informatique en cours sur la Ville de Saint-Nazaire et son agglomération.

"La récupération des données informatiques pourrait prendre longtemps" explique le service communication de la commune qui compte 72 000 habitants.

L'hypothèse qu'il faille attendre plusieurs mois avant un retour à la normale est plus que probable.

LIRE AUSSI. Une cyberattaque paralyse les services de la Ville de Saint-Nazaire et de son agglomération

Accueil en mairie assuré

S'il reste impossible de joindre les services de la Ville de Saint-Nazaire par téléphone et par mail depuis mercredi 10 avril, les accueils en mairie et dans les annexes ainsi qu'à la CARENE, la Communauté d'Agglomération fonctionnent normalement pour ses habitants.

"Les sites web n'ont pas été touchés et nous permettront de donner aux habitants des informations pratiques" précise la même source.

Le conseil municipal prévu dans la journée du vendredi 12 avril aura bien lieu nous assure la Ville de Saint-Nazaire.

LIRE AUSSI. Cyberattaque à Saint-Nazaire. "C'est une déclaration de guerre" pour le maire David Samzun

Une cellule de crise mise en place

Pour le reste, c'est la mobilisation des quelque 1 800 agents que comptent la ville et la CARENE qui disposent tous de leurs smartphones professionnels en état normal de marche.

Au premier d'entre eux, les agents de la Direction des Systèmes d'Information "tous mobilisés pour rétablir au plus vite les outils de travail et le réseau sécurisé" selon le dernier communiqué de presse en date

Les services informatiques de la mairie sont épaulés par des renforts d'un service national spécialisé dans la gestion de ce type d'attaque, l'Agence National de Sécurité de Sysèmes d'Information (ANSSI) qui détaille sur son site comment faire face en cas de cyberattaque.

Une cellule de crise, présidée par le maire de Saint-Nazaire, se réunit deux fois par jour, à 11h et 17h pour faire le point sur la situation.

Des similitudes avec Angers

Pour les services municipaux, cela ressemble fortement à la cyberattaque qui avait visé la Ville d'Angers en janvier 2021.

LIRE AUSSI. Angers : les services informatiques de la ville frappés par un virus malveillant

Les cyberattaques sont de plus en plus courantes dans les services publics.

Parmi les plus récentes : celle qui a touché le CHU de Nantes en janvier 2024 ou encore la mairie de Saint-Brevin-les-Pins en Loire-Atlantique en mai 2023.

LIRE AUSSI. Les services de la ville de Saint-Brevin-les-Pins, cibles d'une cyberattaque

L'attaque touche également les services de quatre autres communes de Loire-Atlantique car elles utilisent le même serveur informatique.

Il s'agit des communes suivantes :

  • Montoir-de-Bretagne
  • Donges
  • La Chapelle-des-Marais
  • Pornichet

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv