Journée Port mort des dockers et travailleurs portuaires, on vous explique les raisons de ce mouvement

Aucune marchandise ne sort ni ne rentre. Depuis ce vendredi matin, le port de Montoir de Bretagne est à l'arrêt. 700 dockers et agents portuaires sont rassemblés pour la journée nationale Port mort organisée par la CGT.

Ce vendredi 7 juin, les agents des ports et docks du Grand Port Nantes-Saint-Nazaire suivent le mot d'ordre de la CGT , dans le cadre du mouvement de protestation contre la réforme des retraites d’avril 2023, qui porte l’âge du départ de 58 à 60 ans.

Le syndicat veut notamment mettre la pression sur les questions de pénibilités.

"Aujourd'hui des études ont démontré que les travailleurs portuaires et dockers ont une espérance de vie moindre par rapport à tous les salariés de France. Donc nous on estime que par rapport à nos métiers qui sont durs, on devrait avoir un départ avancé", explique Yannick Joly, secrétaire général des travailleurs portuaires du port de Nantes.

"Le départ à 62 ans nous convenait plus ou moins. On avait des accords qui nous faisaient partir à 60. Aujourd'hui, ils nous mettent deux ans de plus. Forcément que ça nous décale de deux années. Par rapport à notre espérance de vie, c'est un message".

"Le manque de respect du gouvernement"

"En avril 2021, le président de la République a très clairement exprimé lors d'une visite sur le port du Havre que la réforme des retraites ne s'appliquerait pas aux ouvriers dockers et travailleurs portuaires", avait rappelé la CGT dans un communiqué fin mai.

Le ministère des Transports avait ensuite proposé des négociations avec les organisations syndicales mais "le dernier processus de réunion a démontré, à nouveau, le manque de respect du gouvernement sur ses engagements à partir de propositions très insuffisantes et inacceptables", selon le syndicat, 

"Ce qu'on espère, c'est que le gouvernement revienne à la table des négociations avec des propositions correctes qui nous permettraient de ne pas subir cette réforme", poursuit Yannick Joly.

La CGT a appelé à quatre jours de grève dans les ports les 7, 13, 21 et 25 juin. 
Des arrêts de travail de quatre heures entre 10h et 16h sur dix autres journées sont également prévus en juin. 

Avec Myriam N'Guenor

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité