Pornic, en Loire-Atlantique : plusieurs cadavres de dauphins échoués en quelques jours sur les plages

Les membres de l'association Hirondelle à Pornic ont été appelés à plusieurs reprises pour venir récupérer des cadavres de dauphins communs. Des animaux morts noyés dans les filets des pêcheurs, présentant une fracture du rostre.

"Huit hier, deux il y a une semaine, et ce n'est que le début". Marcel Gaudin, énumère les cadavres ramassés sur la côte entre le pont de Saint-Nazaire et le port du Collet en Loire-Atlantique.

Selon les vents, en janvier et février, c'est la saison des échouages de dauphins. Les membres de l'association Hirondelle pour le compte de l'institut Pélagis, de l'université de La Rochelle, ramassent depuis quelques jours ces animaux morts au large, et poussés jusque sur les plages par les vagues et le vent du sud-ouest.

Des dauphins morts par noyade

"Nous sommes intervenus 43 fois en 2019, 26 en 2020, 30 en 2021sur la côte de Loire-Atlantique jusqu'à Noirmoutier. Et respectivement 35, 23 et 30 strictement entre le port du Collet et le pont de Saint-Nazaire", Marcel tient une comptabilité précise. Il a été formé par les scientifiques de Pélagis, avec cinq autres bénévoles, pour récupérer les corps des animaux échoués, procéder à des prélèvements, prendre les mensurations et les congeler pour une autopsie ou des recherches ultérieures.

"Presque tous présentent une fracture du rostre, ce sont des animaux capturés dans les filets de pêche et morts noyés avant de remonter sur le pont des bateaux", déplore le scientifique amateur.

L'inaction de l'État

"Si le vent conserve la même orientation nous allons en voir beaucoup revenir du grand large". Si le vent tourne, ils vont aller échouer plus au sud vers La Rochelle ou la Gironde.

"La commission européenne a demandé à la France d'agir pour protéger les dauphins, mais on ne voit rien venir", s'inquiète Marcel, qui regrette l'inaction de l'État.

Le téléphone de Marcel sonne, c'est pour un dauphin. Il repart aussitôt chercher ce nouvel animal, trouvé mort à La Fontaine-aux-Bretons.

Ce mardi 22 février, l'ONG Sea Shefferd a mené une action de communication sur la place Napoléon à La Roche-sur-Yon pour attirer l'attention de Barbara Pompili  ministre de la Transition écologique, et Annick Girardin ministre de la Mer, sur la question des dauphins morts lors d'actions de pêche au large.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité