• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Route du Rhum : Remade, le trimaran Ultime porte parole de l'économie circulaire

Le trimaran Remade de Romain Pilliard au départ de de la route du Rhum 2018 / © Guénolé Seiler
Le trimaran Remade de Romain Pilliard au départ de de la route du Rhum 2018 / © Guénolé Seiler

C'est un trimaran un peu spécial au sein de la classe Ultim, les 6 bateaux les plus rapides de la Route du Rhum. Le bateau Remade de Romain Pilliard est l'ex B&Q d'Helen Mac-Arthur, un trimaran datant de 15 ans. 

Par Guénolé Seiler, avec Benoit Thibaut

Avec ce projet, Romain Pilliard, skipper basé dans le Morbihan, entend prouver qu'on peut faire du bon avec du vieux, y compris en matière de course au large.

Construit en Australie, le trimaran B&Q a permis a Helen Mac-Arthur de battre le record du Tour du Monde à la voile en solitaire en février 2005, dans un temps de 71 jours. 
Helen Mac Arthur, de retour en Angleterre après son record du tour du monde en solitaire à la voile, février 2005. / © Paul Gower, MaxPPP
Helen Mac Arthur, de retour en Angleterre après son record du tour du monde en solitaire à la voile, février 2005. / © Paul Gower, MaxPPP
Depuis quelques années, la bête de course était tristement abandonnée dans le Morbihan, jusqu'a ce que Romain Pilliard décide de lui donner une nouvelle vie. Objectif : prouver qu'on peut courir sur des bateaux déjà anciens, et assurer dans le même temps la promotion de l'économie circulaire. Le bateau a été baptisé ce vendredi 2 novembre sur les pontons de Saint-Malo. Le sponsor du bateau est un industriel normand spécialisé dans le recyclage et le reconditionnement des smartphones.

Romain Pilliard, un skipper éco-responsable
"Le bateau est longtemps resté inutilisé sur un quai, non entretenu, ça fait plaisir de le voir prêt à disputer la Route du Rhum et refaire de la course au large. C'est une bonne chose pour ce bateau. Il accompagne bien le message de réutilisation, d'économie circulaire que nous portons à travers le projet Use it again "

Des vieilles voiles qui reprennent vie
"Concrètement, ajoute Romain Pilliard, sur les 7 voiles du bateau, on en a racheté une seule parce qu'il n'avait pas trop d'autres solutions. Pour les autres voiles, on a récupéré des voiles d'autres bateaux qu'on a du retailler, on a fait des modifications de plan de pont. C'est quelque chose qu'on a fait avec plaisir, avec la conviction qu'il fallait avancer dans cette démarche là." 

Jamais de foils sur ce bateau
"Question performance, c'est un bateau tellement ancien qu'il n'y aura pas d'évolution technologique. Il n'y aura jamais de foils sur ce bateau. ça ne sert à rien parce qu'on sera toujours en deçà des performances des tout derniers bateaux Ultimes. On a un gros écart technologique, on l'assume tout à fait mais cela reste un trimaran qui va vite."


 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus