• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Saint-Nazaire : le Conseil d'Etat valide le projet de parc éolien en mer

L'éolienne Floatgen installée au large du Croisic en Loire-Atlantique / © C.François France 3 Pays de la Loire
L'éolienne Floatgen installée au large du Croisic en Loire-Atlantique / © C.François France 3 Pays de la Loire

Il était contesté par l'association pour la protection du site et de l'environnement de Sainte-Marguerite et le Groupement des résidents secondaires de La Baule. Des recours qui ont été rejetés ce vendredi par le Conseil d'Etat.

Par Olivier Quentin

"Cette décision confirme la robustesse du projet développé par la société Eolien Maritime France (EMF), déclare EDF Renouvelables dans un communiqué. Elle signifie également que toutes les autorisations administratives nécessaires à la construction et à l’exploitation du projet sont désormais sécurisées."

Bruno Bensasson, le Directeur Exécutif du Groupe EDF se réjouit de cette décision de justice : "Nous espérons, dit-il,  qu’il (ce projet) sera la première base d’une trajectoire de croissance accélérée de l’éolien maritime en France dans le cadre de la PPE [programmation pluriannuelle de l’énergie].»

Cet avis était la dernière épée de Damoclès qui menaçait le projet, suite à la contestation de deux associations - David Samzun, maire de Saint-Nazaire 

"Je me réjouis que cette menace soit levée. J’avais déjà souligné que cette décision du Conseil d’Etat méritait d’être prise dans les meilleurs délais, pour donner de l’air à une filière industrielle émergente", a précisé le maire de Saint-Nazaire, dans un communiqué, "je suis très heureux que cette décision de bon sens permette enfin au projet de voir le jour. Grâce à lui, Saint-Nazaire pourra prouver une nouvelle fois son savoir-faire industriel et contribuer fortement aux enjeux de la Transition écologique".
.

Le projet de parc éolien de Saint-Nazaire avait été officialisé il y a déjà sept ans.

Il comprend 80 éoliennes en mer d'une capacité de 6 megawatts chacune pour un total de 480 megawatts.

Les éoliennes doivent être implantées entre 12 et 20 kilomètres du littoral au large du Pouliguen, à des profondeurs variant de 12 à 25 mètres.

La mise en service est prévue en 2022 pour une production qui permettrait de couvrir 20% de la consommation d'électricité de la Loire-Atlantique.
La décision du Conseil d'Etat a également réjoui le maire de Saint-Nazaire David Samzun :

"Je suis très heureux dit-il que cette décision de bon sens permette enfin au projet de voir le jour. Grâce à lui, Saint-Nazaire pourra prouver une nouvelle fois son savoir-faire industriel et contribuer fortement aux enjeux de la Transition écologique."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus