Saint-Nazaire. Course poursuite entre la police et de jeunes voleurs de voiture

Illustration / © MaxPPP
Illustration / © MaxPPP

La police a arrêté dans la nuit ce mardi deux jeunes voleurs de voiture, de 17 et 18 ans, après une course-poursuite digne d'un film à Saint-Nazaire.

Par M. F.

La nuit n'a pas été de tout repos pour les policiers de Saint-Nazaire. Un peu avant 3h du matin ce mardi, ils sont prévenus du vol d'une Renault Mégane à Trignac.

Le véhicule est rapidement repéré, circulant tous feux éteints, dans le centre-ville. Il est suivi par une autre voiture, une Citroën C2, dérobée un peu plus tôt dans la nuit à Saint-Nazaire.

Les deux conducteurs, âgés de 17 et 18 ans, refusent de s'arrêter et quittent à grande vitesse le centre-ville. La police prend en chasse le cortège. Mais en arrivant au niveau du Bois Joalland, le conducteur de la Mégane perd le contrôle du véhicule. Il fait un tête à queue et percute l'autre voiture volée.

La voiture stoppée par une herse

La Citroën tente de se dégager en faisant demi-tour et emboutit volontairement la voiture de police, toujours à leurs trousses. Le conducteur de 17 ans prend alors la fuite à pied vers l'étang du Bois Joalland.

De son côté, l'autre contrevenant, âgé de 18 ans, reprend la route à bord de la Mégane. Mais il est rapidement stoppé chemin d'Avallix, après avoir roulé sur une herse jetée sur la route par la police. Il tente de fuir à pied, mais il est rapidement rattrapé par la brigade anti-criminalité.

Le jeune de 17 ans, qui avait fuit vers l'étang, est repéré un quart d'heure plus tard par la Bac dans le jardin d'une maison du quartier des Landettes.

Les deux contrevenants sont domiciliés à Toulouse et Saint-Nazaire. Ils sont déjà connus des forces de l'ordre, le majeur n'est pas titulaire du permis de conduire.

Mercredi, le majeur a été jugé en comparution immédiate. Il a été condamné à 10 mois de prison, dont 4 avec sursis par le tribunal correctionnel. Le jeune de 17 ans est lui écroué dans un établissement pour mineur en attendant sa comparution le 20 septembre.


Sur le même sujet

Gesvre : une famille d'artistes hors norme les Poincheval

Les + Lus