Saint-Nazaire : "Harmony of the Sky", les immeubles de la discorde

A Saint-Nazaire, un programme immobilier baptisé "Harmony of the Sky" de 160 logements est contesté par les riverains. Deux immeubles de seize et neuf étages doivent être construits d’ici 2023.

Vue aérienne du projet immobilier "Harmony of the Sky"
Vue aérienne du projet immobilier "Harmony of the Sky" © Images YAM STUDIO pour Hamonic+Masson & Associés
Implantés sur la Plaine des sports, à la place de l’actuelle Maison des sports, les deux immeubles de ce projet intègrent des logements sociaux et d’autres en accession libre. Sa commercialisation est prévue au second semestre 2020.

Depuis l’annonce de ce programme immobilier et une première réunion publique en juin 2019, des habitants du quartier ont créé une association, "avenir plaine des sports", pour le contester. En raison notamment de la hauteur des constructions, 16 étages pour l’un soit 50 mètres de haut, 9 étages pour l’autre.

Lancée l’été dernier, une pétition a recueilli 1500 signatures. Une cinquantaine d'habitants serait farouchement opposée à ces constructions. Les membres de l’association prévoient d’afficher leur mécontentement avec des banderoles accrochées à leurs balcons, dans les prochains jours. 

"Le maire ne veut rien entendre. Des voisins ont demandé un rendez-vous avec le maire sans succès", explique Emeline Haultecoeur, présidente de l’association. "On a été mis devant le fait accompli. La seule concertation que nous ayons eu concernait l’aménagement autour des immeubles, les arbres et les fleurs", s’insurge-t-elle.

Contactée, la mairie rappelle que "la plaine des sports, sur laquelle sera construit ce projet, a toujours été destinée à la construction, contrairement au parc paysager tout proche. Le projet répond notamment à un besoin de logements plus spacieux avec de grands balcons, destinés plutôt à des familles qui ne trouvent plus de maisons avec jardin suffisamment grande en centre-ville".

"Il y avait des tours de cette hauteur à Saint-Nazaire. Elles ont toutes été détruites pour construire des immeubles de taille raisonnable. Pourquoi on construirait une tour ici ?", s’interroge Emeline Haultecoeur.
 
Les deux immeubles en projet "Harmony of the Sky"
Les deux immeubles en projet "Harmony of the Sky" © Images YAM STUDIO pour Hamonic+Masson & Associés
 

8000 nouveaux habitants d'ici 2030

La ville de Saint-Nazaire rappelle que la commune est l’une des plus dynamiques du département. D’ici 2030 sa population devrait atteindre 80 000 habitants, soit une augmentation de près de 8000 habitants en 10 ans.

"Saint-Nazaire doit donc anticiper cette évolution pour préserver son territoire et éviter le développement anarchique des zones pavillonnaires, les déséquilibres entre les quartiers et entre les générations", explique la mairie. "La Ville comme son Agglomération se sont données pour objectif de permettre à chacun de se loger dans une démarche maitrisée, la hauteur fait partie des leviers pour résoudre l’équation", rappelle-t-elle.

Une politique d’urbanisme que les membres de l’association rejettent avec force : "Notre idéal ce serait d’annuler le projet. Mais si on arrivait à réduire les hauteurs, on serait déjà content", ajoute-t-elle faisant référence aux immeubles de cinq étages alentours, une hauteur acceptable selon elle.

Le permis de construire a été déposé le 30 avril dernier. Passé le délai de trois mois, il devrait logiquement être accepté par la mairie. L’association étudie actuellement les recours juridiques possible.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter