Saint-Nazaire : "J'opère 80 cancers de la peau sur le visage par mois" (Dr Hugo Dercourt)

Publié le Mis à jour le

A Saint-Nazaire, rencontre avec un chirurgien spécialiste des cancers de la peau. Par manque de dermatologues, certains patients retardent leur première visite. Ses conseils pour bien protéger sa peau du soleil.

Hugo Dercourt est chirurgien au Centre Hospitalier de Saint-Nazaire. Il opère 80 cancers de la peau de la face et du cou par mois. "Souvent, on voit des patients avec une lésion qui a un peu évolué". Faute de dermatologues en nombre suffisant, "ils ont mis du temps à pouvoir consulter ou parfois on les voit même sans qu'ils n'aient pu voir un dermatologue".

Le manque de dermatologues entraîne des retards de diagnostic pour un tiers de mes patients environ.

Hugo Dercourt, chirurgien à Saint-Nazaire

Des patients âgés et des métiers très exposés

Beaucoup d'opérations concernent des personnes âgées qui ont grandi à une époque où on se protégeait moins du soleil. "Les parents n'étaient pas autant informés et les jeunes avaient envie d'être bronzés. Cela faisait partie du look et c'était une signe de bonne santé".

Au bord de la mer, certains patients sont aussi très exposés en raison de leur métier lié à la mer comme les pêcheurs ou les ostréiculteurs.

Les conseils du docteur pour bien se protéger

"Porter un chapeau à bords larges, éviter les heures les plus ensoleillées, appliquer de la crème solaire". A ne pas oublier, les oreilles. Elles sont particulièrement exposées au soleil. En plus des conseils de base, le docteur Dercourt précise aussi qu'il faut régulièrement "se regarder dans le miroir" pour s'auto-surveiller.

En cas de doute sur une lésion, il faut consulter son médecin traitant ou un dermatologue. Les cancers de la peau  les plus fréquents évoluent localement. Mais pour d'autres formes, la prise en charge doit être rapide pour éviter un risque de métastases.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité