Saint-Nazaire : la fondation de la sous-station électrique du parc éolien part en mer

Le "jacket" de la sous-station électrique du parc éolien a quitté le port de Saint-Nazaire dans la soirée du samedi 14 août. Une étape importante pour ce projet au long cours.

Voilà l'heure du grand départ ! La sous-station électrique du parc éolien a quitté la forme Joubert pour prendre le large. Plus précisément, c'est sa fondation nommée "jacket", ce colosse jaune rappelant vaguement une grue, qui a été installée à 15 km des côtes nazairiennes. Pour l'occasion, le plus immense bateau de construction du monde a été mobilisé. Il s'agit du Pioneering Spirit

À quoi ça sert ? 

Le vocabulaire de tout cet attirail nautique peut paraître un peu ardu pour les néophytes. Une sous-station électrique agit comme un très gros transformateur. Elle va servir à convertir l'énergie produite par le vent, via les 80 éoliennes, en énergie électrique distribuable sur tout le réseau terrestre.

On estime qu'elle peut produire jusqu'à 480 Méga Watts. L'équivalent de 20% de toute la consommation d'électricité en Loire-Atlantique. 

Des chiffres hors normes 

Le Pioneering Spirit mesure 382 mètres de long et 124 mètres de large. Il peut soulever jusqu'à 48 000 tonnes. La sous-station électrique abrite plus de 100 km de cables.

Les Chantiers de l'Atlantique ont mis au point la sous-station électrique de Saint-Nazaire

 

Le parc éolien en mer de Saint-Nazaire sera le premier de ce type en France. La fondation "jacket", qui pèse 1 200 tonnes, a été construite en Italie puis acheminée en Loire-Atlantique au début du mois de juillet.

La sous-station électrique, d'un poids de 2 100 tonnes, devrait quant à elle rejoindre le "jacket" en mer le mercredi 18 août. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie transports écologie environnement