Saint-Nazaire : levée de l'interdiction de baignade

L'interdiction de baignade en grande partie levée sur le littoral de Saint-Nazaire / © CC Benoit Biron
L'interdiction de baignade en grande partie levée sur le littoral de Saint-Nazaire / © CC Benoit Biron

Les trombes d'eau du lundi 11 juin dernier avaient provoqué une pollution du littoral sur certaines zones de Loire-Atlantique. Un phénomène bien connu chaque fois que les sols sont "lessivés" par la pluie. A Saint-Nazaire, les dernières analyses sont rassurantes.

Par Olivier Quentin

Le mardi 12 juin, suite aux pluies torrentielles de la veille, des analyses avaient été faites dans les eaux de baignade du littoral de Saint-Nazaire. Ces analyses ont révélé une pollution de ces eaux . 

Rien de surprenant, c'est souvent le cas et on a tort de croire qu'une bonne pluie nettoie tout. Elle ne fait que transporter dans les rivières environnantes ou les eaux de mer les matières qu'elle rencontre sur son passage. 

Qu'il sagisse de polluants d'origine agricole comme les nitrates ou de matières organiques, ces éléments qui se retrouvent ainsi en grande quantité dans les eaux du littoral ou des rivières peuvent en changer la composition et entraîner le développement de microbes.

Antérocoques et Escherichia coli


A Saint-Nazaire, les analyses effectuées avaient révélé une trop forte présence d'antérocoques, des bactéries peu fréquentables responsables potentiellement d'infections diverses pouvant aller jusqu'à une scepticémie. 

Le taux d'Escherichia coli était également trop élevé. L'E.coli est bien connu pour sa propension à provoquer des diarhées.

Il n'est pas rare de voir des cas de gasto-entérites suite à une baignade dans un plan d'eau qui a reçu le ruissellement de fortes pluies.

En conséquence, un arrêté muncipal avait été pris interdisant "la baignade et toutes formes de pêche" sur l'intégralité du littoral de la ville.

La baignade oui mais pas la pêche


Après de nouvelles analyses, cette interdiction a été levée, au moins pour la baignade car la pêche demeure interdite sur tout le littoral par un arrêté préfectoral.

"Considérant les analyses effectuées sur les échantillons du 12 juin et du 13 juin 2018 ne montrant pas de contamination supérieure aux seuils recommandés par I'ANSES informe la Ville, les interdictions édictées dans I'arrêté municipal du 12 juin 2018 relatives aux activités de baignade sur les plages, sont levées." 

Deux plages demeurent toutefois interdites à la baignade : les plages Villès Martin et Porcé.

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus