• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Saint-Nazaire : un trafic de drogue démantelé après un an d'enquête

24 kilos d'herbe, et 900 pieds de cannabis, lors d'une opération menée en septembre 2018 en Loire-Atlantique / © Gendarmerie de la Loire-Atlantique
24 kilos d'herbe, et 900 pieds de cannabis, lors d'une opération menée en septembre 2018 en Loire-Atlantique / © Gendarmerie de la Loire-Atlantique

Le bilan de l'opération de police judiciaire menée mardi 18 juin dans le département de la Loire Atlantique est exceptionnel. Dans les filets de la gendarmerie : cannabis, héroïne, cocaïne et beaucoup d'argent lié au blanchiment de produits stupéfiants.

Par Christine Vilvoisin

C'est une enquête de longue haleine, qui aura duré près d’un an, menée par la compagnie de Saint Nazaire.

Les investigations, menées sous le nom de code "Fleur de Sel", ont permis de mettre en évidence un trafic de stupéfiants sur la presqu’île de Guérande et sur Saint-Nazaire. 14 kilos d'héroine, 20 kilos de cannabis et plus de 115 000 euros en liquide ont été saisis.

26 personnes ont été interpellées, 18 hommes, 8 femmes. 13 de ces personnes interpellées sont actuellement placées en détention.

"Cette opération a été réalisée sur commission rogatoire d'un magistrat instructeur du TGI de Saint Nazaire suite à l'ouverture d'une information judiciaire le 5 septembre 2018 par le parquet de Saint-Nazaire, des chefs de trafic de stupéfiants cannabis, héroïne et cocaïne,  association de malfaiteurs, et blanchiment de produits stupéfiants", précise Sylvie Canovas, la procureure de la république de Saint-Nazaire,"la saisine du juge d'instruction fait suite à une enquête préliminaire confiée à la COB de Guérande et à la compagnie de Saint-Nazaire, diligentée à compter du mois de juillet 2018 à la suite de renseignements portés à leur connaissance et faisant état d'un trafic de stupéfiants sur le secteur de la presqu’ile guérandaise et Saint-Nazaire".
 

Un inventaire à la Prévert


Pendant un an, les enquêteurs ont utilisé des filatures, des dispositifs de géolocalisation et intercepté nombre de conversations téléphoniques, autant de moyens qui ont permis de remonter les filières et d’identifier les fournisseurs, des individus déjà connus pour des faits similaires.

L'opération de police a été menée mardi 18 juin dans plusieurs communes de l’agglomération nantaise (Nantes, Rezé), dans la région nazairienne (Saint-Nazaire, Montoir, Saint-Lyphard, Prinquiau, Guérande) et dans le Morbihan (Riantec)

Les perquisitions opérées sur trente sites ont permis des découvertes très fructueuses : 115 315 euros en liquide, 20 kilos de cannabis d’une valeur de 60 000 euros, 14 kilos d’héroine d’une valeur de 420 000 euros, 79 grammes de cocaïne d'une valeur de 2 765 euros, 179 flacons de méthadone et 200 plaquettes de cachets de méthadone.

Une chambre de culture, huit voitures, un scooter et une arme ont également été saisis.

Cinq personnes ont été jeudi placées en détention, huit autres ce vendredi.

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus