Saint-Nazaire : un voilier de 12m s'échoue sur la plage pendant le coup de vent

Le voilier de 12 m échoué plage de Porcé a été remorqué au port de Saint-Nazaire / © France Televisions
Le voilier de 12 m échoué plage de Porcé a été remorqué au port de Saint-Nazaire / © France Televisions

Les amarres d'un voilier de 12 mètres ont cédé pendant le coup de vent qui a traversé l'ouest ce mardi matin. Le navire a fini échoué sur la plage.

Par Fabienne Béranger

Le voilier venait de rentrer d'une traversée de l'Atlantique. Ses amarres n'ont pas tenu le coup ce mardi matin alors que le littoral était balayé par le vent et la houle.

L'embarcation s'est échouée sur la plage de Porcé à saint-Nazaire. Le bateau a finalement pu être remorqué par la SNSM Côte d'Amour-Pornichet jusqu'au port de Saint-Nazaire dans l'après-midi.

D'après Ouest-France, le voilier arrivait de Belle-Ile, après une traversée de l'Atlantique. Lundi soir, son skipper n'a pas réussi à avoir à temps l'autorisation qui lui était nécessaire pour rentrer dans le port de Saint-Nazaire. Il s'est donc amarré à une bouée du port de Gavy, tout proche de la plage de Porcé.
 

Une centaine d'interventions

La préfecture maritime de l'Atlantique a lancé en milieu d'après-midi un appel à la vigilance "pour les usagers de la mer et du littoral atlantique".  

"En dépit de prévisions météorologiques annonçant un coup de vent pour la journée du lundi 29 juillet 2019 sur la pointe bretonne, et les avis à la prudence associés largement relayées par la préfecture maritime de l’Atlantique vers le grand public, de trop nombreux estivants et plaisanciers ont été surpris par la violence et la soudaineté du phénomène sur le littoral atlantique", déplore la préfecture maritime.

D'après son décompte, près d’une centaine d’interventions ont été réalisées, "soit 2 à 3 fois plus que la moyenne journalière observée l’été", principalement, "des baigneurs, des kite-surfs, des planches à voile et des bouées de plage, des voiliers en difficulté et de nombreuses ruptures de mouillage".

La prefecture rappelle qu'il faut notamment s'informer des conditions météo et disposer d'un moyen de communication avant toute sortie en mer.

Le 7 juin dernier, trois sauveteurs de la SNSM étaient morts dans le naufrage de leur canot tout temps à quelques centaines de mètres seulement de la plage des Sables d'Olonne.

Ils étaient sortis pour porter assistance à un marin-pêcheur qui avait pris la mer en pleine tempête Miguel. Le corps de ce dernier avait été retrouvé deux jours plus tard sur une plage des Sables.




 

Sur le même sujet

Les + Lus