replay

SPECTACLE. Delphine Coutant, une chanteuse solaire

Delphine Coutant est considérée comme un ovni dans la chanson française. Pétrie de nature et enracinée dans sa terre guérandaise et la tradition des paludiers, qu'elle fut elle-même, elle nous offre un voyage surréaliste dans "2 systèmes solaires" qu'elle a mis en musique et en chansons. A l’image d’un fossile, porteur d’une multitude de traces et de reflets, ce spectacle est finement taillé de poésie et de rêveries.

J’habite deux systèmes solaires, ce qui est plus prudent quand on connaît la chute des astres

Delphine Coutant

spectacle "2 systèmes solaires"

En une phrase, Delphine Coutant résume l'esprit du  spectacle que nous verrons ce mercredi 29 mars à 23 h 15. Un spectacle enregistré à la Bouche d’Air, à Nantes en décembre dernier et qui est devenu son sixième album, sorti en février dernier.

« 2 systèmes solaires » raconte l’univers de la chanteuse guérandaise, une artiste très proche de la nature qui fut un temps paludière. Après avoir sculpté les cristaux de sel, elle a décidé de s’attaquer à la pierre. Elle peut être extraite, taillée, sculptée, sertie comme des chansons !

Pour réaliser ce projet, son bijou, il lui fallait du temps et des moyens, à la mesure de sa céleste ambition. Il y a quatre ans, la troubadour du XXIème siècle comme elle se définit, a ressenti le besoin de connaître son  histoire musicale, son héritage culturel et les courants musicaux populaires qui lui ont permis de devenir l’artiste qu’elle est aujourd’hui. Elle suit alors un parcours d’écriture, d’arrangements, d’histoire de la musique et d’orchestration au conservatoire de Nantes.

Delphine Coutant nous embarque dans la carrière à le recherche de pierre de granite

durée de la vidéo : 00h04mn05s
La carrière, chanson extraite du spectacle de Delphine Coutant "2 systèmes solaires" ©Tangaro

Un conte cosmique

Mais, pour imaginer ce voyage dans les astres, il lui fallait plus ! Aller à la rencontre des poussières d’étoiles, toucher les pierres qui racontent notre univers. Elle se fait alors ouvrir les portes du Laboratoire de Planétologie et Géosciences,  du Planétarium et des réserves muséales du Muséum d’Histoire naturelle de Nantes où elle s’installe en résidence. Une expérience qui lui permet de trouver l’inspiration, de réfléchir et d’écrire des chansons, des poèmes sculptés dans le marbre, l’améthyste ou le granite. Ainsi nait cette idée d’un spectacle pour chanteuse au piano, quatuor à cordes et trio de cuivres. Elle souhaite une musique ambitieuse avec des envolées lyriques, des frottements et un chœur qui viendrait faire écho aux tragédies antiques.

Mes deux systèmes solaires sont de cordes et de cuivres, de part et d’autre du piano, opposant leurs timbres, fusionnant parfois. Les arrangements sont acteurs, autant que les textes, du propos. Le violon sculpte la pierre, cordes et cuivres gravitent comme des planètes dans l’espace sonore, le piano darde ses notes et rayonne tout autour.

Delphine Coutant

spectacle "2 systèmes solaires"

À l'occasion de la captation, nous avons rencontré Delphine Coutant pour en savoir plus sur  les coulisses de cette œuvre originale.

Delphine Coutant, comment est né ce spectacle ? 

"Quand j’ai commencé à écrire, je me suis retrouvée face à un imaginaire figé. Peu de temps avant, j’avais été victime d’une agression sur scène, pour être précise une tentative de meurtre, et cela avait laissé une partie de moi sidérée, pétrifiée. Alors pour m’en sortir tant dans la vie que dans l’écriture, j’ai décidé de m’emparer de cet état, du sujet du minéral, de ces images de pierres, de glace, de planètes."

Pourquoi cette immersion chez les scientifiques ? 

J'ai voulu aller à la rencontre de planétologues, géologues, paléontologues, philosophes pour qu’ils me parlent des roches, des planètes, de mille systèmes solaires. C’était passionnant, très inspirant, très vivant ! Et pour m’emparer de ces sujets vertigineux qui nous permettent de partir très loin dans le temps et l’espace !

Ce qui n'empêche pas l'humour !

J'ai voulu de l'humour et de la fantaisie, pour développer un imaginaire un peu surréaliste. C’est ainsi que les musicien.ne.s sur scène s’appellent Pégase, Jupiter, A 442, Galaktiketak… On voit l'un deux traverser la scène dans une chorégraphie de cheval ailé. Dans une des chansons, « Mes heures d’univers », j’ai choisi de chanter en latin, parce que j’avais besoin d’une langue très ancienne pour parler de ces temps très anciens, et il a fallu inventer la traduction latine de « rayonnement fossile » (merci à mon ancien professeur de latin !).

J’ai souhaité, par la scénographie, les costumes, le travail des chœurs, créer une sorte de mini opéra pop flirtant avec la tragédie antique, un mythe futuriste mêlant passé, présent, futur. Où ma revanche sur l’immobilité se traduit par un joyeux ballet d’astres et de dieux qui oublient de jeter des sorts, où c’est la poésie qui crée le sortilège.

Quels sont les messages contenus dans ce spectacle ? 

Bien sûr entre les lignes il est aussi question de notre environnement, de l’avenir de notre planète. L’histoire de la fleur de pierre – « la succulente » - qui résiste au manque d’eau dans le désert de Chihuahua, qui sait revivre à chaque fois, est pour moi une belle métaphore de la nécessité humaine à s’adapter. Trouver la force, l’énergie, le mouvement, le désir, même en plein désert, comme celui que j’ai connu au début de l’écriture de mes "2 systèmes solaires."

Delphine a pu tenir une pierre de lune dans sa main, une pièce des collections privées du muséum d'histoire naturelle de Nantes. Cette pierre est devenue une chanson : "il pleut"

durée de la vidéo : 00h05mn05s
"Il pleut" : chanson extraite du spectacle de Delphine Coutant "2 systèmes solaires" ©Tangaro

"2 systèmes solaires" : une promenade en territoires mystérieux, une forme visuelle et sonore où les arts infusent la création. Inclassable.

Le séno

Des marais salants à la chanson

Delphine Coutant a donc grandi dans les marais salants de Guérande. Les paludiers héritiers de ce métier séculaire lui ont appris à parler le langage des œillets, les gestes et le soin que demandent ses marais pour en extraire le précieux or blanc qu’est le sel. C’est en apprenant le métier qu’elle pratique un temps, en écoutant le vent qui souffle et le rythme des marais qu’elle trouve les mots et les sonorités pour les mettre en musique et en chanson. C’est aussi avec l’argent de ses récoltes qu’elle finance ses premiers disques.

Delphine s’est très tôt intéressée à la musique et a commencé  à jouer dès son plus jeune âge. Elle a ensuite étudié la musique au Conservatoire de Nantes, où elle a approfondi sa connaissance des instruments traditionnels et des chants de paludiers. Elle a aujourd’hui quitté sa saline mais la cueilleuse de sel récolte depuis, des fleurs de scène et un succès public et critique à chacun de ses albums. : Alouette, Comme le café empêche de dormir et la marée lui permettent de transmettre justement l'atmosphère mystérieuse et envoûtante des marais avec des chansons mélancoliques et poétiques. C’est avec la sortie de Parades Nuptiales en 2012 (classé dans le TOP 15 des meilleurs albums de l'année 2012) et surtout l’éblouissant la nuit philarmonique en 2016 que Delphine impose véritablement son univers.

Côté scène, Delphine Coutant a toujours voulu surprendre. On l’a vue aussi bien violoniste suspendue aux arbres (le spectacle Le Concerto Perché, en 2009) que pianiste arrimée à un radeau parcourant fleuves et lacs (Le Piano du Lac en 2015).  

 

 

Elle est douce, déborde d’imagination et si les paroles s’envolent dans toutes les directions, nous surprennent parfois, c’est toujours pour défendre avec poésie des thèmes qui lui sont chers comme l’écologie, la bienveillance, la douceur. N’essayez pas de comparer Delphine avec une autre troubadour elle a une place unique ! Une liberté qui lui permet de surfer sur des tonalités différentes, des mélodies pop et des rythmes mélodieux toujours réinventées.

Delphine se balade de concerts en spectacles mais revient toujours dans les marais pour gouter les œillets de son inspiration.

"2 systèmes solaires"
Delphine Coutant : piano, chant, écriture, composition, arrangements, direction artistique
Quatuor à cordes : Ronan Prual - contrebasse, chœurs / Daniel Trutet - violoncelle, chœurs / Elise Kusmeruck - violon, chœurs / Stéphanie Blet ou Gwenola Morin : violon alto, chœurs
Trio de cuivres : Geoffroy Tamisier - trompette, chœurs / Jenny Violleau - trombone, chœurs / Benjamin Lebert - trombones, tuba, chœurs
Production : Tangaro

► "2 systèmes solaires", un spectacle exceptionnel à suivre pour la première fois à la télévision ce mercredi 29 mars 2023 à 23 h 15 sur France 3 Pays de la Loire et disponible gratuitement sur notre plateforme france.tv 

 ► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité