TEMOIGNAGE. Covid 19 : quand un cluster gâche la croisière d'une famille de Saint-Brévin sur le MSC Grandiosa

Publié le
Écrit par Elodie Soulard
Le colysée de Rome vu du bus des passagers du MSC Grandiosa
Le colysée de Rome vu du bus des passagers du MSC Grandiosa © DR Passagère du MSC Grandiosa

Cette croisière d’une semaine sur le MSC Grandiosa était le cadeau d’anniversaire pour leur papa. Mais un cluster à bord a gâché le voyage de cette famille de Saint-Brévin, en Loire-Atlantique.

"On habite de l’autre côté des chantiers de l’Atlantique. Et on voit les bateaux de croisière se construire. On s’est dit pour l’anniversaire de papa : on se paie une croisière sur le MSC Grandiosa", raconte  Véronique. (prénom d’emprunt car la famille souhaite garder l’anonymat).

Le 2 janvier, les 5 membres de la famille embarquent à Marseille pour une croisière de 7 jours en mer Méditerranée. Pour monter à bord, tous les passagers doivent être vaccinés, et montrer un test pcr ou antigénique négatif. Une fois à bord, tous sont testés de nouveau. La compagnie MSC a mis en place un protocole strict depuis la reprise des croisières il y a un an et demi.

Malades du Covid débarqués à Gênes

Mais rapidement la croisière ne s’amuse plus. 45 passagers sont testés positifs au Covid 19.  Selon la presse italienne, ils seraient 150. Ils seront débarqués à Gênes en Italie.

"On a vu de des tas d’ambulances au pied du bateau lors de l’escale à Gênes avec du personnel vêtu tout en blanc"

Véronique, passagère du MSC Grandiosa en plein cluster

"On se demandait ce qui se passait. On ne nous disait rien, déplore Véronique, aucune communication de la part de MSC. Des bruits de couloirs circulaient disant qu’il y a avait des cas de Covid à bord",  se souvient la jeune femme.

Le paquebot reprend finalement la mer direction Rome. "Le soir vers 23h, je rentre dans ma cabine et je vois encore des hommes tout en blanc à côté de la mienne dans le couloir. Ils apportaient à manger à des personnes confinées dans leur cabine qui avait un balcon et une fenêtre".

Interdiction de sortir du bus à Rome

À Rome, la famille monte dans un bus direction le Colisée. Une escale qui coûte 100 euros par personne. "Comme il y a avait un cluster à bord du paquebot, les autorités italiennes nous ont interdit de descendre du bus. On a donc vu le Colisée de loin", regrette Véronique.

Les escales en Sicile et à Malte  ont aussi été annulées. Les passagers se retrouvent dans une prison dorée sur l’eau. "Toutes les activités n'étaient pas ouvertes comme exemple le spa. On a juste pu fouler le sol de Palma aux Baléares".

La famille est frustrée et déçue de sa première croisière."On a payé 4 000 euros dont 1 200 euros pour des excursions qui ont été annulées ou modifiées", rappelle amèrement Véronique.

La compagnie indique que les demandes de remboursements seront traitées au cas par cas. Le 30 décembre, les autorités sanitaires américaines ont recommandé d’éviter les croisières y compris pour les personnes vaccinées, en raison de l’augmentation du nombre de cas de Covid à bord des paquebots sur l’ensemble du globe depuis l’arrivée du variant Omicron.              

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.