VIDEO. Lutte contre les feux de forêt, un héritier du Canadair peut- être fabriqué à Saint-Nazaire

Publié le
Écrit par Elodie Soulard et Ludmila Zie
durée de la vidéo: 01 min 38
Le remplaçant du Canadair peut-être fabriqué à Saint-Nazaire ©France 3 Pays de la Loire

La région Pays de la Loire sera-t-elle bientôt une base pour les avions bombardiers d’eau ? Face aux feux qui se sont multipliés cet été dans l’ouest de la France notamment dans le Maine-et-Loire, Saint-Nazaire, et plus précisément Montoir-de-Bretagne se positionnent pour accueillir la fabrication d’engins aériens devenus indispensables pour lutter contre les incendies. Une start-up belge lance un projet avec le Seagle.

Le Seagle. C’est un bombardier d'eau révolutionnaire. Avec ses ailes en forme de mouette, il pourrait bien être la réponse Européenne au problème des feux de forêt. Une start up Belge souhaite implanter une production d'assemblage à Montoir-de- Bretagne. Un lieu attractif pour sa proximité avec la Loire et la mer. 

 "Montoir est un bassin d'emploi qui est très orienté aéronautique mais aussi navale. Notre avion est  amphibie, nous avons donc exactement besoin des deux spécialités, quoique le Seagle est plutôt orienté vers l’aéronautique", explique Gaëtan Du Four de la start-up  Roadfour basée à Bruxelles.

Création de 450 emplois 

La commission Européenne a prévu un budget de 800 millions d’euros pour la fabrication de 12 bombardiers d’eau. Celui-ci n'a pas encore été alloué, mais à terme il pourrait bien profiter au bassin Nazairien si la start- up développe son projet d’avion bombardier d’eau dans la région. Un projet que David Samzum  voit d’un bon œil. Le maire de Saint-Nazaire a rencontré les porteurs de ce projet au printemps. Si la ligne d’assemblage s’installait à Montoir-de-Bretagne, il pourrait avoir la création de 50 emplois d’ingénieurs  et de 400 techniciens. Le Seagle coûterait 50 millions de dollars. "Leur avion est prêt. Ils cherchent un lieu pour s'installer. J’ai donc joué tout mon rôle pour les accueillir"

 Un bombardier d'eau avec des foils

Pour lutter contre les conséquences du réchauffement climatique, le Seagle est non seulement plus économique que le Canadair mais aussi plus performant. La production du Canadair s’est arrêtée en 2015. Avec ses foils, le Seagle pourrait écoper sur n’importe quels plans d’eau.

"Le Seagleest capable d’écoper comme le Canadair .

Le Seagle sera un avion moderne avec des commandes électriques qui pourra emmener deux fois plus d’eau et qui pourra voler plus vite

David Pincet, en charge des relations institutionnelles pour Roadfour

Il apportera donc une capacité opérationnelle supérieurs au Canadair d’aujourd 'hui", précise David Pincet, en charge des relations institutionnelles pour Roadfour.

Si le projet est alléchant pour Montoir, rien n’est pour autant garanti. D'autres villes sont en concurrence pour accueillir le projet notamment Nîmes, Toulouse, Bordeaux ou encore Ostende en Belgique.

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité