À Angers, la French Tech souhaite attirer plus de femmes dans les métiers du numérique

Un tout premier forum dédié aux femmes dans les métiers du numérique s'est tenu à Angers les 23 et 24 novembre, afin de féminiser un secteur très masculin et susciter des vocations chez les jeunes filles. Dans le même but, un pacte parité de la French Tech a de même été signé par plusieurs entreprises.

Dans la start-up angevine Helyx, la concentration est palpable : on développe ici des sites internet ou des applications pour mobiles. Ce qui saute aux yeux aussi, en promenant son regard dans les bureaux, c'est le respect de la parité : cinq femmes codent aux côtés de cinq hommes, chose rare dans un secteur du numérique français plutôt masculin.

Parmi ces collaborateurs, Isabelle, 38 ans, au parcours plutôt atypique. "J'ai changé de carrière en plein milieu de ma vie, sourit-elle. J'ai un master en histoire de l'art et j'ai été bibliothécaire pendant 5 ans. Ma sœur étant ingénieure informatique, elle m'a conseillé de me mettre au code. J'ai fait une formation avec le CNAM et... me voilà ici," confie la trentenaire.

Pour être développeur ou développeuse, il faut juste être logique et aimer résoudre des problèmes. C'est pas un truc propre aux hommes, évidemment que ce profil correspond aussi aux femmes.

Isabelle David

développeuse généraliste à Helyx, à Angers

Mais avoir la fibre du numérique est loin d'être une évidence lorsqu'on est une femme.
Selon une enquête du cabinet Global Contact, moins d'un salarié sur 5 est une femme dans les emplois de technologie en France en 2020.

Sensibiliser les filles

Pour féminiser le secteur, susciter des vocations devient une priorité. Lors d'un tout premier forum de la tech 100% féminin les 23 et 24 novembre baptisé Connected women, des jeunes filles ont pu être inspirées. Ou pas.

"Je pense que je ferai pédiatre. Et si je change d'avis, développeuse," lance Arielle, 11 ans. Nora, 9 ans, n'est pas convaincue : "Être toute la journée assise à son bureau devant son ordinateur, ça peut faire mal à la tête. Et puis c'est agaçant. Ça ne m'intéresse pas, non."

Un pacte pour engager les entreprises

Cette féminisation se fera aussi, grâce à la signature du pacte parité de la French Tech, qui oblige les entreprises à transformer leur politique sur le sujet. "On va retrouver dans ce pacte plusieurs types d'engagements, assure Clara Chappaz, directrice générale de la mission French Tech. comme pouvoir avoir une représentation de la parité dans les instances, les conseils d'administration - sur le modèle de la loi Copé-Zimmermann qui s'applique qu'aux grands groupes, là on va faire pareil avec les start-ups, avec 20 puis 40% de femmes dans ces conseils d'administration mais c'est aussi des choses très concrètes, comme avoir des processus de retour de congé maternité.

Dans les Pays de la Loire, près de 20 entreprises du secteur du numérique ont signé ce pacte

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité