Angers : cyberattaques en série, après la mairie, c'est la Clinique de l’Anjou qui est visée

Publié le Mis à jour le

La clinique de l’Anjou a été victime d’une cyberattaque. L’établissement peut continuer à travailler et cela n’a pas de conséquence sur les patients hospitalisés.

 


Angers victime de cyberattaques en série ? Dans la chronologie des faits, la première était contre Courrier de l’Ouest et Ouest France il y a deux mois, puis la ville d’Angers, la semaine dernière et aujourd’hui, contre la Clinique de l’Anjou.

Pour l’instant, personne ne sait si ces attaques sont liées, des plaintes ont été déposées.

A lire aussi l'article de France3 Pays de la Loire Cyberattaque visant Angers : il n'y pas eu "d'extraction de données" selon la municipalité 

C’est le Courrier de l’Ouest qui donne cette information aujourd’hui Angers. La Clinique de l’Anjou victime à son tour d’une cyberattaque

Selon notre confrère, cette cyberattaque contre la Clinique de l’Anjou, située à Angers, a eu lieu ce samedi à 4 h00 du matin. L’établissement a dû couper ses serveurs et continuer en mode dégradé en imprimant tous les dossiers des patients. Toujours selon notre confrère du Courrier de l’Ouest, il n’y a pas d’inquiétude pour les 133 patients hospitalisés ce week-end, ni pour ceux à venir. L’article affirme également que les urgences et la maternité fonctionnent normalement. 
La direction de la clinique de l’Anjou va porter plainte dans la journée et va faire un signalement l’ANSSI (Agence nationale de sécurité et de défense des services d’information). Cette nouvelle cyberattaque n’a pas été revendiquée.

Pas de revendication non plus concernant l’attaque de la semaine dernière qui a touché la ville et la métropole d’Angers."Le diagnostic a conclu à une attaque de type rançongiciel qui a frappé La Rochelle, Aix Marseille, Vincennes, l'Ademe... dans un passé récent", a indiqué la métropole sur Facebook.

Cette attaque informatique a paralysé le système informatique de la ville et a bloqué l’accès aux services en ligne pour les usagers.

Le compte twitter du maire Christophe Béchu, qui a été inaccessible une partie de cette journée.

Une plainte a été déposée par Christophe Béchu, le maire et président de la Communauté urbaine d'Angers, auprès du procureur de la République et un signalement à la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) a été effectué.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité