Angers : le gel d'hiver réjouit le vigneron

Le gel d'hiver est bénéfique pour la vigne mais ne doit pas durer trop longtemps / © France 3 Pays de la Loire
Le gel d'hiver est bénéfique pour la vigne mais ne doit pas durer trop longtemps / © France 3 Pays de la Loire

Il a fait froid cette semaine... pour la plus grande satisfaction des viticulteurs. Le gel d'hiver, contrairement au gel de printemps, est bénéfique, s'il ne dure pas trop longtemps.

Par FB avec Thierry Bercault

La journée de Sylvain Brault commence toujours par un coup d'oeil sur les prévisions météo et il en est ainsi depuis que son arrière grand-père s'est installé comme viticulteur dans le vignoble de Brissac au sud d'Angers.

Ce qu'il craint en ce moment, ce n'est pas le froid extrême car la vigne résiste jusqu'à - 20 degrés. Ce qu'il redoute, c'est plutôt des épisodes neigeux comme celui de ces derniers jours. 15 à 20 cm de neige, ce n'est pas fréquent dans le secteur et ça peut devenir gênant.

"On redoute la neige et le froid intense", explique le vigneron​.
 

Jusqu'à -4, -5... c'est pas bon après, le bois éclate et durcit. Ce n'est pas bon pour la taille du cep.


En fait, il n'est pas rare que la vigne gèle en hiver surtout dans le bas du côteau, là où le vent n'agit pas pour chasser l'humidité. et c'est même plutôt bénéfique pour la croissance de la plante.

Ça permet de diminuer la pression parasitaire pour l'année.


a peut être des insectes parasites. Souvent il y en a qui n'arrivent pas à survivre ou qui ne sont pas bien à l'abri et donc ils meurent." se réjouit Sylvain Braut, " mais c'est surtout quelque chose de très important pour le sol. Ça vient geler le sol, quand il dégèle, ça améliore la structure du sol et diminue le tassement qu'il a pu y avoir durant toute la saison."

En revanche, le gel peut être mortel pour la vigne au printemps lorsqu'elle commence à bourgeonner.
Sur cette parcelle, la récolte a été mauvaise. 2 jours à température négative ont suffi à brûler les bourgeons et empêcher la floraison. Le pied de vigne ne gèle pas mais en revanche la production peut être perdue. Dans le Saumurois, certains vignerons ont perdu jusqu'à 80 % de leur récolte.
   
L'observation du ciel reste donc primordiale. Chez Sylvain Brault,  les 125 ha du domaine sont scrutés à la loupe par une station météo installée au beau milieu des vignes.

► Le reportage de notre rédaction
Le gel d'hiver bénéfique

 

Sur le même sujet

Vendée : voilier en balsa pour tour du monde

Les + Lus