Angers : l'ouverture le 1er mai de l'hypermarché Géant Casino de la Roseraie déclenche la colère de la CGT

L'enseigne angevine est la première grande surface française à ouvrir le dimanche jusqu'à 21 heures sans personnel. / © Denis Leroy-France Télévisions
L'enseigne angevine est la première grande surface française à ouvrir le dimanche jusqu'à 21 heures sans personnel. / © Denis Leroy-France Télévisions

Sans caissières mais avec des vigiles, le Géant Casino de la Roseraie à Angers sera ouvert toute la journée ce vendredi 1er mai. Une ouverture un jour férié dans le contexte du confinement lié à la pandémie de coronavirus qui indigne la CGT du Maine et Loire

Par Vincent Calcagni

Le Géant Casino installé dans le quartier de la Roseraie situé au sud d'Angers a déjà défrayé la chronique en étant le premier hypermarché de la marque dans l'ouest à ouvrir le dimanche avec des caisses automatiques à partir du 28 août dernier.

Ce qui avait soulevé la protestation des syndicats et notamment de la CGT qui y voyait  là une "régression sociale" et une pratique "destructrice d'emplois". Des manifestations avaient même eu lieu devant l'enseigne.
 
Ce vendredi 1er mai, jour férié et fête des travailleurs, il sera de nouveau possible de faire ses courses à l'hypermarché Casino de la Roseraie. L'enseigne sera ouverte à ses horaires habituels à savoir de 8h30 à 20h30 confirme le directeur de l'hypermarché contacté par téléphone. Il indique également qu'il n'y aura pas de personnel aux caisses ni dans les rayons.

Pour la CGT 49 c'est oublier que "des vigiles de sociétés prestataires seront présents pour assurer la sécurité et le bon fonctionnement du magasin", et parle donc de "mise en danger des salariés présents" en cette période de pandémie liée au coronavirus. 

Le groupe Casino ouvrira également d'autres magasins ce vendredi 1er mai sur tout le territoire français.

Dans un communiqué, l'Union Départementale CGT du Maine-et-Loire dénonce cette ouverture du 1er mai, alors que nous sommes en plein confinement.

"On nous avait promis qu’il y aurait un avant et un après Covid 19, qu’on ne recommencerait pas les mêmes erreurs. On s’aperçoit qu’il n’en est rien et que l’argent de la surconsommation va continuer à prendre le pas sur l’humain.".

Le directeur de l'établissement de la Roseraie se refuse à tout commentaire sur ces déclarations de la CGT.
 

Sur le même sujet

Les + Lus