Des étudiants en BTS créent la nouvelle main bionique de Nicolas

Parce que sa prothèse de main était imparfaite, Nicolas Huchet a fait appel au lycée Saint-Aubin-La Salle, à Angers, pour créer une nouvelle main plus adaptée. Un prototype qui sera présenté au Cybathlon qui se tiendra en octobre prochain à Zurich.

Nicolas Huchet arrive dans ce lycée, toujours muni de cette valise. Il s'est fait amputer de la main après un accident du travail à 18 ans et porte une prothèse qu'il trouve imparfaite. Il cherche avec des étudiants à en fabriquer une autre.

"Tout l'ensemble, main plus emboiture, qui se branche comme ça, mécaniquement, avec le poignet Nolan fabriqué au lycée d'Angers, Saint-Aubin-La Salle", décrit-il.

Une main bionique, cela fait trois ans que des élèves de BTS travaillent dessus. Le prototype présente encore quelques défauts. 

Une première prothèse peu fiable

Pour Nicolas Huchet, la prothèse payée par la Sécurité sociale reste trop lourde et manque encore de performance.

"Les 10 premières années où je la portais, elle tombait souvent en panne et ensuite, il y a eu des innovations dans les prothèses et elles étaient inaccessibles. Elles n'étaient pas remboursées par la Sécurité sociale, explique-t-il, et un jour, j'ai découvert les Fab Lab, des ateliers de fabrication numérique dans lesquels on voit des imprimantes 3D. Et on m'a proposé d'apprendre à fabriquer ma prothèse". 

Sur Internet, on a trouvé des plans de mains robotiques qu'on pouvait imprimer en 3D. Et c'est comme ça que tout a commencé

Nicolas Huchet

Cofondateur de l'association My Human Kit

Nicolas a alors créé une association pour améliorer le quotidien des personnes handicapées.

"C'est moi qui ai pris contact avec Nicolas en disant qu'on avait des compétences, mais que je trouvais dommage de ne pas les utiliser pour des choses un petit peu plus concrètes et qui est plus d'intérêt en fait que des projets pédagogiques qui n'ont d'autre objectif que de valider un examen", raconte Henri Boutard, professeur en BTS CIM.

De pouvoir aider des gens à travers ce projet, oui, c'est vachement valorisant.

Un étudiant en BTS CIM

"C'est quand même impressionnant parce qu'on aide une personne qui a perdu une main. En tant qu'étudiants, on apprend beaucoup de choses puisque c'est vraiment un projet hyper complet, hyper intéressant", raconte cet étudiant.

Les élèves ont encore quelques mois pour améliorer leurs mains bioniques. En octobre, Nicolas Huchet participera au Cybathlon, un événement international où elle sera mise en compétition avec d'autres prototypes. 

Le reportage de Siegrid de Misouard, Cyril Dudon et Sophie Boismain

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité