Détective privé : une profession qui intrigue et fait rêver

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jérémy Armand avec Fabienne Béranger

C'est une profession qui intrigue et fait même parfois fantasmer, celle de détective privé. Mais la réalité est souvent très loin des polars. En Pays de la Loire, une quinzaine de détectives privés sont en activité.

Quelque part à Angers, la voiture du détective se fond dans la circulation. 
Anonyme dans la ville, il entame sa mission du jour. 

"Vérifier si le conjoint de ma cliente travaille bien"

"Je vais vérifier si le conjoint de ma cliente travaille bien, contrairement à ce qu'il a pu déclarer. Je vais vérifier la présence de son véhicule sur le parking de l'entreprise."

Maël veut prouver que l'homme qu'il piste, en procédure de divorce, ment sur ses revenus réels. 

"Là, je l'ai vu, c'est parfait. Ça veut dire qu'il est toujours en train de travailler ici."

Garé à proximité, il observe discrètement la sortie du travail. 
L'attente. Plusieurs heures par jour, seul dans sa voiture.

Cela constitue la majeure partie du métier de détective privé. Une attente, ce jour-là, récompensée.

"Il ne faut pas traîner !"

"On a Monsieur qui sort du bâtiment. C'est parfait. Je fais une petite photo pour l'attester et ensuite, il ne faut pas traîner", poursuit Maël.

 Pour engager la filature, il faut être rapide. 

"Il ne m'a pas vu car j'étais assez loin. Je vais pouvoir me permettre de me mettre derrière lui en toute discrétion."

En pleine heure de pointe, l'exercice est délicat.

Je mets une voiture-tampon, là, entre nous, c'est parfait. J'ai toujours le stress qu'une autre voiture s'insère

Maël Jan, détective privé

"Je vais tenter de me rapprocher et d'accélérer un peu. C'est vrai qu'en terme de limitation de vitesse, ça peut arriver que je dépasse légèrement, explique Maël Jan, rester à 50 km/h exactement, c'est difficile, mais la prudence est de rigueur. Là, le conjoint prend la direction de son domicile. Je vais relâcher la surveillance."

La surveillance a porté ses fruits. Le détective va pouvoir rendre son rapport. 

Il a rendez-vous avec sa cliente.  A l'approche de son divorce, Elle espère obtenir une meilleure prestation compensatoire avec les preuves qu'il va lui présenter. Il lui confirme avoir vu son conjoint dormir une semaine chez sa maîtresse.

L'enquête a duré 20 heures. Facturée 1 400 euros.

"J'ai quelque chose de concret, fait par un professionnel, ce n'est pas inventé et cela me permettra de rebondir financièrement et de me projeter" témoigne sa cliente.

Lorsqu'il s'est reconverti comme détective privé il y a 8 ans,  après avoir travaillé dans les assurances, Maël n'imaginait pas s'occuper autant d'affaires de divorce.

"Quand j'ai commencé à travailler avec des particuliers sur des dossiers d'adultère, je me suis rendu compte qu'il y avait une réelle souffrance. Ils étaient coincés dans leur divorce, et je pouvais leur apporter beaucoup de choses, avec les conseils et l'écoute. J'apporte des solutions."

Comme Maël, une quinzaine de détectives privés exercent dans la région. 

Détective privé, une profession libérale

La profession de détective privé est régie par la loi 83-629 du 12 juillet 1983 modifiée par la loi 2003-239 du 18 mars 2003 ainsi que par les textes inscrits au titre II du chapitre VI du Code de la sécurité intérieur, créé par l’ordonnance du 12 mars 2012 et entré en vigueur le 1er Mai 2012. 

Selon le CIDJ, pour être détective privé, il faut obtenir l'un des titres et diplômes suivants :

  • CQP de salarié détective (niveau bac exigé) pour des postes d'enquêteur, de salarié détective, d'agent de recherches
  • Titre certifié de détective, agent de recherches privées-direction des opérations (niveau bac+2 exigé) pour devenir directeur d'agence, collaborateur indépendant, enquêteur salarié. Titre indispensable pour exercer l'activité libérale de détective.

"Une carte professionnelle est délivrée par la coordination nationale des détectives à ceux qui justifient d’un an d’expérience", selon le CIDJ, qui précise que le salaire moyen d'un détective privé en début de carrière tourne autour de 1 500 euros plus les primes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité