• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Doué-en-Anjou : la naissance (exceptionnelle) d'une panthère des neiges

Darkhan est né le 1er juin 2019 au Bioparc de Doué-la-Fontaine / © DR
Darkhan est né le 1er juin 2019 au Bioparc de Doué-la-Fontaine / © DR

C'est le premier bébé panthère des neiges né cette année en France. Darkhan a vu le jour au Bioparc de Doué-la-Fontaine en Anjou.

Par Fabienne Béranger

Junga et Armin sont heureux de vous annoncer la naissance de Darkhan, leur bébé panthère des neiges, qui a vu le jour le 1er juin dernier au Bioparc de Doué-la-Fontaine, dans le Maine-et-Loire.

Armin, le père, est né en Mai 2015 et arrivé au Bioparc en 2017 et Junga, la mère, est née en mai 2012 et arrivée au Bioparc en 2014.
 
"Darkhan, en référence à la seconde ville Mongole, est né le 1er juin 2019. Il pesait 1,375 kg lors son premier examen du 21 Juin", précise le zoo qui se réjouit de cette naissance, la première ne France en  2019.

Seul bémol, Darkhan est atteint d'un colobome, une malformation oculaire entraînant une déficience visuelle importante.

"Cette maladie génétique peut entraîner d’autres problèmes de santé, telles que des anomalies cardiaques ou de croissance, surdité… pouvant remettre en cause son avenir", s'inquiète le Bioparc qui précise que la petite panthère des neiges "bénéficie d’un suivi médical régulier, d’une attention particulière des soigneurs et de la bienveillance de sa mère, Junga, qui l’accompagne dans la découverte de son vaste territoire escarpé".

En 2019, seules 10 naissances de bébés panthères des neiges ont eu lieu dans les parcs animaliers européens.

A l'état naturel, il ne reste que 4 000 panthères des neiges qu sillonnent les reliefs accidentés et les steppes rocailleuses d’Asie centrale.

"L’espèce est en danger d’extinction : une panthère des neiges serait tuée chaque jour", explique le Bioparc, "en manque de proies sauvages, elle entre en conflit avec les éleveurs qui la tuent, craignant pour leurs troupeaux et non indemnisés en cas d’attaques. S’ajoutent le braconnage pour la peau et la dégradation des habitats d’altitude, liée au réchauffement climatique et à l’activité humaine (élevage, habitations et sites miniers)".

Le parc animalier de Doué soutient depuis 2001 la Fondation Snow Leopard Trust. Il verse chaque année 5000€ dédiés à une communauté de Mongolie. Une somme qui sert à former et équiper les familles d'éleveurs du désert de Gobi de métiers à filer qui leur permet de filer la laine de leurs troupeaux. En contrepartie, les éleveurs 'engagent à ne plus chasser les panthères des neiges.
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus