Drame du balcon effondré à Angers : un procès début 2021

Les juges d'instruction espèrent boucler le dossier l'été prochain pour un procès au premier semestre 2021. / © France Télévisions
Les juges d'instruction espèrent boucler le dossier l'été prochain pour un procès au premier semestre 2021. / © France Télévisions

Quatre jeunes étaient décédés le 15 octobre 2016 lors de l'effondrement d'un balcon dans le centre-ville d'Angers. Quatorze autres avaient été blessés. Les juges d'instruction en charge du dossier ont réuni les victimes et familles de victimes pour faire le point sur l'enquête.

Par Olivier Quentin

Selon l'AFP, les juges d'instruction en charge de l'enquête sur le drame du balcon effondré d'Angers espèrent boucler le dossier au cours de l'été 2020, date à laquelle ils rendront l'ordonnance de renvoi, le document qui clôture l'instruction et renvoie l'affaire devant le tribunal correctionnel.

Ils ont, selon cette dépêche, réuni ce mardi les victimes et leurs proches pour les informer de l'avancée du dossier et pour leur annoncer que le procès pourrait ensuite se tenir au cours du premier semestre 2021.

Dans cette affaire, cinq personnes avaient été mises en examen par le procureur de la République : le responsable du cabinet d'architecture, le dirigeant de l'entreprise de gros œuvre, deux salariés de cette entreprise et le chargé d'affaire de l'organisme de contrôle technique de construction. 

Tous mis en examen pour homicides involontaires et blessures involontaires.
 

Le soir du 15 octobre 2016, une fête avait été organisée dans un appartement du troisème étage de cet immeuble rue Maillé pour une pendaison de crémaillère.

Il y avait là une trentaine de jeunes, des étudiants, dont certains se trouvaient sur le balcon. 

Peu avant minuit, il s'est effondré projetant dans le vide dix-huit personnes.

Le père d'une des victimes avait créé suite à ce drame l'association "les Papillons éternels" pour disait-il "surmonter cet événèment tous ensemble parce qu'il n'y a qu'avec l'appui des amis, des proches, qu'on est capable de se sortir d'un évènement de ce type".

Sur le même sujet

Les + Lus