Cet article date de plus de 5 ans

Ex-otage du Yemen : Isabelle Prime est dans un "état de fatigue très grande" [VIDEO]

L'ex-otage au Yémen, l'Angevine Isabelle Prime, a déclaré vendredi soir être dans un "état de fatigue très grande", peu après son arrivée sur la base militaire de Villacoublay, près de Paris, en présence du chef de l'Etat et de ses proches.
Isballe Prime retrouvant sa famille à son arrivée à Villacoublay le 07 août 2015
Isballe Prime retrouvant sa famille à son arrivée à Villacoublay le 07 août 2015 © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
##fr3r_https_disabled##Portant une casquette et de grandes lunettes de soleil, la jeune femme de 30 ans a par ailleurs souligné que "la France est toujours là quand il y a d'énormes problèmes comme celui-ci".

François Hollande s'est dit "très heureux d'accueillir" l'ex-otage Isabelle Prime "chez elle, en France" à son arrivée vendredi soir sur la base militaire de Villacoublay, près de Paris, en présence du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.
"Elle a fait preuve d'un grand courage. Elle était au Yémen pour une action qui honorait la France. Elle était au service d'un pays, le sien d'abord, mais un pays, le Yémen, pauvre, et elle voulait être utile", a salué le président de la République devant la presse.
##fr3r_https_disabled##(TF1)

Il a également indiqué avoir "appelé au téléphone" le sultan d'Oman Qaboos Ibn Saïd, "juste avant" l'arrivée de l'ex-otage en France, pour "lui dire la reconnaissance de la France pour ce qu'avait fait le sultanat d'Oman" pour aider à cette libération.
Le chef de l'Etat a également félicité "les services français, ceux qu'on ne voit pas, qui travaillent dans l'ombre et qui permettent qu'on puisse avoir ce résultat".

En présence du père et de la mère d'Isabelle Prime, il a aussi dit "combien la famille d'Isabelle a été admirable. Admirable de patience, admirable de compréhension, de ne pas exprimer ce qu'elle ressentait et de tout faire pour qu'elle puisse obtenir la libération : faire confiance aux services français, au ministère des Affaires étrangères, au centre de crise".

Enfin, soulignant que la France "fait en sorte de ne jamais oublier un de ses ressortissants", il a rappelé que "néanmoins, les ressortissants français dans des zones à risque doivent prendre les plus extrêmes précautions et ne pas s'exposer".

Souriante et émue, Isabelle Prime, la dernière otage française, qui était retenue depuis le 24 février au Yémen, a retrouvé sa famille vendredi soir sur la base militaire de Villacoublay.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
otages faits divers terrorisme