Ligue 2 : Angers SCO joue la douceur plutôt que la ferveur avant le match contre Dunkerque

Le SCO d'Angers jouera à guichets fermés ce vendredi soir au stade Raymond Kopa contre Dunkerque pour la possible montée en Ligue 1. Mais la ville ne pavoise pas : une discrétion qui s'explique par la descente récente du club en Ligue 2 et le contexte judiciaire qui entoure le club.

Aucune trace de noir et blanc dans le centre-ville d'Angers.

On a beau chercher les couleurs du SCO, en terrasse ou sur les vitrines des magasins, rien ne présage de la fête qui se profile en cas de montée du club ce soir en Ligue 1.

D'ou la méprise non feinte de ce promeneur croisé dans la rue

"Pour la flamme olympique ? Je ne sais pas. Qu'est-ce qui se passe aujourd'hui ?"

Une ferveur très douce

Même le club le reconnait et semble s'en amuser sur ses réseaux sociaux : la ferveur reste discrète avant le match.

"C'est une ville multisport Angers, donc très probablement vous allez trouver certainement des supporters qui se baladent dans la ville d'ici ce soir" tente cet homme, fan du club.

Bernard fervent supporter du SCO croisé habillé avec casquette aux couleurs noir et blanc du club lui est un peu amer

"C'est un peu dommage parce que les gens ne se rendent pas compte peut-être de l'événement" dit-il.

Ce n'est pas la ferveur populaire. Non, c'est pas tout à fait ça. Mais c'est dommage. En 2015, c'était différent. Le contexte était différent aussi. C'est comme ça. Ça me déçoit un peu.

Bernard

Un supporter de Angers SCO

Un retour surprise après une saison morne

Pour trouver les supporters, il y a bien la boutique officielle, où les plus fervents viennent s'équiper pour le grand soir.

"Bien sûr qu'il faut s'équiper pour le match quand on est supporter en noir et blanc forcément" explique ce supporter

Le retour en élite était un scénario inenvisageable il y a encore un an

"Personne ne s'y attendait vraiment, je pense" analyse un autre habitué du stade Raymond Kopa.

"La dernière fois, quand on est monté, il y avait une certaine pression. C'était attendu. Là, on ne l'espérait pas en début de saison, c'est sûr. On pensait même que ce serait bien plus difficile. Vu la saison catastrophique de l'année précédente. Voilà, mais bon, il faut être confiants" conclut-il.

Confiants également les supporters angevins sur leurs réseaux sociaux où l'on fourbit ses armes pour soutenir son équipe favorite avec des rendez-vous calibrés avant la rencontre.

Également avec des sondages sur l'issue du match.

Certains s'y voient même déjà après le match.

Un contexte différent de 2015

Une quiétude qui s'explique en partie car, si remontada il y avait, elle interviendrait seulement un an après la relégation en Ligue 2.

Totalement différent par rapport au scénario d'avant où le SCO jouait depuis 21 ans en Ligue 2 avant une remontée dans l'élite du foot français.

Contrairement à 2015, où les joueurs s'étaient retrouvés sur le balcon de l'hôtel de ville pour célébrer la montée, cette fois, la mairie ne s'enflamme pas.

Après les poursuites judiciaires du propriétaire du SCO, elle a mis ses distances.

LIRE AUSSI.  L'ancien président d’Angers SCO, Saïd Chabane condamné à deux ans de prison dont un avec sursis

En ville, ce sont les cafés qui s'apprêtent à faire monter l'ambiance.

Clément est le gérant d'un pub qui peut déjà compter sur une cinquantaine de réservations.

"C'est une fréquentation assez intéressante pour un match de Ligue 2 du SCO. Ce n'est jamais arrivé cette année. C'est arrivé à l'époque en Ligue 1, mais ça fait plaisir de revoir un peu les affluences pour le SCO" remarque-t-il.

Le SCO en revanche a prévu une déambulation en bus à impériale au départ du stade en cas de montée qui ira jusqu’au Grand Théâtre sur la place du Ralliement en plein centre-ville d'Angers.

De son côté, la préfecture du Maine-et-Loire rappelle dans un communiqué que les forces de police et de secours seront fortement mobilisées pour sécuriser les abords du stade Raymond Koppa où 17 300 spectateurs sont attendus.

Une présence policière renforcée sera maintenue en centre-ville avant et à l’issue de
la rencontre rappelle la préfecture du Maine-et-Loire.

Enfin, c'est peut-être un bon présage : le communiqué de presse de la préfecture précise : "En cas de montée en ligue 1 d’Angers SCO, des perturbations de circulation sont à prévoir dans le centre-ville".

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité