Municipales à Angers : Alain Pagano se met en retrait de la campagne

Placé en 5e position sur la lise "Angers écologique et solidaire", le communiste Alain Pagano s'est retiré de la campagne des municipales. / © France 3
Placé en 5e position sur la lise "Angers écologique et solidaire", le communiste Alain Pagano s'est retiré de la campagne des municipales. / © France 3

Il ne participera plus à la campagne des municipales, et il démissionnera s'il est élu. Le communiste Alain Pagano, figure en 5e position sur la liste d'union "Angers écologique et solidaire". Cette annonce fait suite à l'exclusion de deux membres du PCF, accusés d'agressions sexuelles.

Par Eleonore Duplay

Pour l'un des colistiers, les faits étaient connus depuis 2019. Le jeune militant communiste avait été entend par la commission "Stop violences" mise en place par le bureau du parti suite aux scandales sexuels qui avaient secoué le mouvement des jeunes communistes de France.

À l'époque, la commission avait estimé que les éléments à sa disposition étaient suffisamment précis pour écarter le jeune homme de toutes responsabilités, même en l'absence de dépôt de plainte.
Malgré cette mise en garde, ce dernier avait été placé sur la liste d'union "Angers écologique et solidaire", en position éligible.

En tout, ce sont deux membres du PCF qui ont été écartés de la liste en début de semaine, après des accusations d'agressions sexuelles portées contre eux.

Ce vendredi, c'est leur chef de file au niveau local qui, sans quitter la liste, vient d'annoncer son retrait de la campagne : "La campagne électorale mérite un débat d’idées apaisé. Angers écologique et solidaire doit pouvoir défendre sereinement son projet pour les Angevines et les Angevins."

Dans la semaine, Alain Pagano avait été recadré son parti pour avoir ignoré l'alerte de la commission "Stop violences".

En 5e position sur la liste commune créée avec EELV, Générations et Nouvel Elan, Alain Pagano s'est aussi engagé à démissionner s'il était élu.

Sur le même sujet

Les + Lus