Cet article date de plus de 3 ans

Un soldat du 6e régiment du génie d'Angers a trouvé la mort au Mali

Un militaire français du 6 régiment du génie d'Angers a été tué, dans la nuit du 5 au 6 avril, dans une embuscade à l'est du Mali. Il participait à l'opération Barkhane.

Un soldat français du 6e régiment du génie d'Angers a trouvé la mort près d'Hombori, au sud-est du Mali.
Un soldat français du 6e régiment du génie d'Angers a trouvé la mort près d'Hombori, au sud-est du Mali. © Stéphane de Sakutin / AFP
Un caporal-chef du 6e régiment du génie d'Angers a trouvé la mort au Mali, a annoncé l'Élysée dans un communiqué publié le jeudi 6 avril. Le militaire français serait décédé des suites "d'un accrochage avec des terroristes lors d'une opération dans le sud-est de ce pays", dans la nuit du 5 au 6 avril.

Le caporal-chef Julien Barbé a été mortellement blessé par des tirs lors d'une intervention près de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, à 200 kilomètres au sud de Gao, près d'Hombori. Son détachement participait à l'opération Barkhane, menée conjointement par les troupes françaises et celles de ses deux alliés africains.

Le militaire était âgé de 28 ans et laisse dernière lui une femme et deux enfants.

La 19e victime française depuis 2013


Le président de la République "salue le sacrifice" du soldat, "tué dans l'accomplissement de sa mission pour la défense [de la France] et la protection de nos citoyens". Il adresse "ses sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses frères d’armes, et les assure de la pleine solidarité de la Nation dans ces moments douloureux".

Le maire d'Angers Christophe Béchu a souhaité, lui aussi, lui rendre hommage. "C’est avec une vive émotion que j’ai appris ce matin la mort de Julien Barbé, a annoncé l'élu jeudi 6 avril. Mes premières pensées vont à sa famille, ses proches et ses frères d’armes. À travers sa disparition, c’est toute la Ville d’Angers qui est endeuillée."


Julien Barbé est le 19e soldat français tombé au Mali. La région a déjà perdu deux militaires depuis l'engagement de la France au Mali : l'Angevin Baptiste Truffaux en août 2015 et le Manceau Mickaël Poo-Sing en novembre de la même année.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers armée société sécurité défense mali international