Trélazé, Maine-et-Loire : Orange installe des boitiers 5G sans demander au maire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger
 A Trélazé, Orange installe des pylônes 5G sans demander au maire
A Trélazé, Orange installe des pylônes 5G sans demander au maire © France Televisions

Le maire de Trélazé a appris par voie de presse que sa commune venait d'être dotée de la 5G sur un site situé en zone industrielle. L'édile a manifesté son irritation auprès d'Orange. Pas besoin d'autorisation, répond l'opérateur, juste de l'information. Reste à définir quelle information.

 Des boîtiers 5G ont été ajoutés début décembre sur ce pylone orange dans une zone industrielle de Trélazé. Le maire dit l'avoir appris par la presse. Mécontent il a écrit à l'opérateur. Il lui reproche de n'avoir reçu qu'une lettre peu explicative quant à l'installation de nouvelles fréquences dans sa commune.

On avait l'impression que c'était un prospectus publicitaire pour Orange 

- Marc Goua, maire de Trélazé

Le maire poursuit : ''effectivement, quand on a recherché après avoir appris par la presse, on a retrouvé qu'il était fait allusion à l'installation de la 5G. Au minimum, il faut de la concertation.''

Nous avons respecté la procédure

- Robert Mitu, délégué régional Orange Pays de la Loire

Du côté d'Orange, c'est un malentendu. Le fond, comme la forme de la procédure ont été respectés : l'opérateur n'a pas à demander l'autorisation à la ville de lancer la 5G, seulement l'obligation de l'en informer.

''Nous avons envoyé à la commune de Trélazé un dossier d'information ''mairie'', à l'intérieur de ce dossier il y a toutes les informations techniques et apparaissait très clairement qu'il y allait avoir des installations 5G sur un des sites de la commune de Trélazé", explique Robert Mitu, de la société Orange.

Aux Ponts-de-Cé, même incompréhension. La mairie aurait aimé attendre le compte rendu de l'Arcep, l'autorité de régulation des communications électroniques. À Angers, autre ville équipée 5G, un élu suit de près le dossier et tient tous les deux mois des commissions avec les opérateurs.

''Le fait qu'il y ait une commission et le fait qu'on impose un dossier un peu plus fourni, c'est propre à la ville d'Angers, explique Maxence Henry, adjoint au maire d'Angers , avant même que nous arrivions, c'était déjà en place, je crois que ça fait une dizaine d'années que c'est en place à Angers, et donc chaque commune a la liberté d'aller plus ou moins loin dans sa relation avec les opérateurs mobiles.''

Reste que dans le Maine-et-Loire, aucune des trois communes ne conteste la 5G qui permettra des débits trois à quatre fois plus rapides.

> Le reportage de notre rédaction

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.