Covid-19 : des restos ouverts pour les ouvriers du BTP dans le Maine-et-Loire

Des restaurants ouvrent pour les ouvriers du BTP et des entreprises du paysage, dans le Maine-et-Loire, une convention entre les entreprises et les restaurateurs permet de déjeuner équilibré, chaud, et dans des conditions, sanitaires et de confort, acceptables.

Dans un restaurant ouvrier avant le covid-19
Dans un restaurant ouvrier avant le covid-19 © François Destoc / MAXPPP

C'était une demande des restaurateurs membres de l'UMIH des Pays de la Loire (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) formulée auprès des préfets depuis décembre dernier. Le Maine-et-Loire est le premier des cinq départements de la région à mettre en place un protocole permettant aux salariés du BTP et des métiers du paysage d'accèder à une restauration traditionnelle.

Jusqu'à présent, les communes pouvaient ouvrir des salles municipales pour accueillir ces salariés venant avec leurs sandwiches pour les consommer dans des conditions sanitaires acceptables.

Avec cette nouvelle organisation, les salariés auront accès à des repas chauds et complets, dans des conditions sanitaires et de confort habituelles.

Selon l'UMIH 49, c'est aux entreprises de BTP de passer un accord avec les restaurateurs situés dans la proximité de leurs chantiers, pour mettre ce dispositif en place. Chaque jour du lundi au vendredi, entre 11h30 et 14h30, le restaurateur choisi accueillera les ouvriers dont la liste lui aura été communiquée préalablement par l'employeur.

À Brissac, au Bystrot, Yannick Decosse, le gérant est ravi de cette décision préfectorale. "J'avais vu une organisation comme celle-ci en Creuse, alors j'en ai parlé. Je suis surpris de ne pas avoir reçu d'informations par mon organisation professionnelle. Mais si on peut le faire dès lundi (le 18) ce sera avec plaisir. Jusqu'à présent, nous proposons un menu pour chaque jour, que les gens réservent par téléphone et viennent chercher à l'heure du rendez-vous. Ce serait une forme de retour à la normale".

Pour les autres départements ligériens, l'UMIH ne désespère pas de pouvoir mettre en place le même dispositif avec les préfectures de Loire-Atlantique et de Vendée.

Lien web pour télécharger le document préfectoral ici.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société alimentation entreprises économie