Crues en Maine-et-Loire : 165 habitants invités à évacuer après un risque de brèche sur une digue, le point ce samedi

La digue du Petit Louet à Juigné-sur-Loire menaçait à nouveau de s'ébrécher vendredi 5 février en fin d'après-midi. Une soixantaine d'habitations sont menacées. Les communes concernées proposent de reloger les riverains dans un hôtel. Le point sur la situation.

La Loire en crue au port des Noues, aux Ponts-de-Cé, février 2021
La Loire en crue au port des Noues, aux Ponts-de-Cé, février 2021 © France Televisions - Eric Aubron

"Les décrues sont en cours sur la Sèvre Nantaise, la Mayenne et le Loir, avant de nouvelles précipitations attendues dans la journée et ce week-end sur la plupart des bassins versants qui pourraient engendrer de nouvelles réactions hydrologiques", préciseVigicrues.

La Loire saumuroise reste cependant en vigilance orange en raison des "désordres (qui) ont été constatés sur la digue du val du Petit Louet au niveau des communes des Ponts-de-Cé et des Garennes-sur-Loire". 

A Juigné-sur-Loire,  près des Ponts-de-Cé, au sud-est d'Angers, des travaux d'urgence réalisés jeudi 4 février avaient permis de colmater la digue du petit Louet. Des travaux d’enrochement effectués pour prévenir le glissement du mur. Mais la préfecture du Maine-et-Loire annonce ce vendredi 5 février, en fin d'après-midi, qu'un nouveau point de faiblesse a été constaté, "à 1km de la zone ayant déjà fait l'objet de travaux de renforcement".

Conséquence de ce risque de nouvelle brèche : une soixantaine d'habitations situées sur les communes de Saint-Saturnin, Juigné-sur-Loire et Blason-Saint-Sulpice ont été prévenues d'un risque d'inondations.

La communauté de communes Loire-Layon-Aubance, en lien avec les communes et assistée des effectifs de la gendarmerie nationale, pré-alerte depuis 16h les 165 habitants concernés pour les inviter à évacuer la zone.

"Des chambres sont mises à disposition de ceux qui le souhaitent dans un hôtel de Juigné-sur-Loire", indique la préfecture du Maine-et-Loire. "Il est impératif d’éviter d’approcher de la zone que ce soit en voiture ou à pied."

Jeudi 4 février, 24 habitants avaient été évacués par les agents de Juigné-sur-Loire et relogés dans le cadre de son plan communal de sauvegarde.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les secours sont intervenus pour porter assistance à un homme pris au piège dans sa cabane par la montée des eaux.

"Près de deux heures ont été nécessaires aux sauveteurs nautiques pour faire jonction avec la personne en raison des difficultés d’accès liées aux variations du niveau d’eau", ont précisé les pompiers, ajoutant en début de matinée que l'intervention "est en cours afin de définir les conditions d’évacuation de la personne mise en sécurité".
 

La Loire Saumuroise reste en vigilance orange crues

Selon le site Vigicrues, "le pic de crue a été atteint au niveau de la station de Saumur en fin de matinée" vendredi.

Le niveau de la Loire doit atteindre un plateau avant une légère décrue attendue dans les jours à venir, "les débits restant soutenus par les apports toujours en hausse de la Loire Tourangelle", précise Vigicrues.

La Loire Saumuroise, c'est à dire la partie de la Loire entre Angers et Saumur, reste placée en vigilance orange crues, en raison des "désordres (...) constatés sur la digue du val du Petit Louet".

Le centre opérationnel départemental (COD) est activé jusqu’à la semaine prochaine en préfecture de Maine-et-Loire. Il est chargé, en cas de crise, de centraliser les informations entre les différents services de l’État et de coordonner les mesures à prendre.
 

Quelles sont les routes barrées dans le Maine-et-Loire ?

Le Département du Maine-et-Loire publie les contraintes de circulation sur le site inforoutes49.fr.
Il permet de visualiser les portions de routes barrées en raison des crues.

Au nord du département, la route D0109 est barrée entre Soulaire-et-Bourg et Briollay, la route D0107E est barrée à Cantenay-Epinard et la route D0108 est inondée entre Brissarthe et Chemiré. La D0108 est impraticable à hauteur de Cheffes.

A l'ouest du département, la D0018A est barrée entre Le Frêne/Ingrande et Montrelais et la D0219 est inondée à Champtocé-sur-Loire.

Au sud d'Angers, à Savennières, deux portions de routes sont barrées, ainsi qu'une route à Béhuard et une aure à  Rochefort-sur-Loire.

La Départementale 132 située sur la rive gauche de la Loire est barrée à hauteur de Denée et Saint-Jean-de-la-Croix, à Juigné-sur-Loire, mais également à Blaison-Gohier et au Thoureil.

Enfin, au sud de Saumur, deux routes sont barrées à Chacé, sur la D0205 et la D0360, pour inondation, entre Artannes et le village de Munet.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo intempéries circulation économie transports