Football : l'entraîneur Stéphane Moulin annonce son départ d' Angers SCO à la fin de la saison

Il s'est fait très rare dans les médias ces derniers mois. Le président d'Angers-SCO Saïd Chabane organisait ce vendredi 26 mars une conférence de presse à  midi. Stéphane Moulin, l'entraîneur du club a décidé de jeter l'éponge à la fin de la saison. Il l'a annoncé avec beaucoup d'émotion.

Très ému, l'entraîneur Stéphane Moulin a annoncé son départ d'Angers SCO ce vendredi 26 mars 2021.
Très ému, l'entraîneur Stéphane Moulin a annoncé son départ d'Angers SCO ce vendredi 26 mars 2021. © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Pour l'entraîneur d'Angers, c'est la fin d'une aventure commencée il y a dix ans.

"Depuis le début de l'année, je me posais la question de ma dernière année de contrat. C'est tout à fait légitime après 4 saisons en Ligue 2 et 6 en Ligue 1.Cette réflexion a progressivement mûri et j'ai décidé d'arrêter en fin de saison", a déclaré Moulin

Mon devoir c'est aussi d'anticiper comme je l'ai toujours fait pour le club et surtout par respect, il m'apparaîssait judicuex d'en informer les dirigeants dés maintenant.

Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers SCO

Saïd Chabane, président d'Angers SCO était présent pour l'occasion, lui l'homme discret qui ne se montre guère dans les médias.

C'est avec beaucoup d'émotion que le coach des blancs et noirs a annoncé, ce vendredi 26 mars, sa décision de quitter le club à la fin de la saison devant une foule de caméras et d'appareils photos. Il n'a pas dit s'il arrêtait définitivement sa carrière où s'il envisageait de poursuivre avec un autre club.

 

Âgé de 53 ans, Stéphane Moulin a joué pendant six ans à Angers dans les années 1980, avant de revenir comme entraîneur de la réserve en 2005 puis de prendre la tête en 2011 de l'équipe première, alors en Ligue 2.
  

D'abord indissociable du trio qu'il formait avec Saïd Chabane, propriétaire du club depuis 2011, et Olivier Pickeu, directeur sportif depuis 2006, il s'était retrouvé l'an dernier seul en première ligne, avec la mise en examen de Chabane en février pour agressions sexuelles aggravées et le limogeage de Pickeu au printemps.


Les résultats sportifs ne s'en sont pas ressentis pour autant : actuellement 10e du classement de Ligue 1, à seulement quelques longueurs des prétendants aux dernières places européennes, Angers est aussi toujours en lice en Coupe de France, où le club avait atteint la finale en 2017.
    

Lui qui avait célébré en février son 400e match sur le banc d'Angers a évoqué "une saison très difficile et éprouvante" en raison du contexte interne au club et sanitaire, et expliqué avoir pris sa décision il y a quelques semaines. Il en a fait part
jeudi soir aux dirigeants du club pour leur permettre de préparer "sereinement" la saison prochaine, et ce vendredi matin aux joueurs.
  

 "Je tiens à réfléchir sereinement à la suite de ma carrière. Je me suis déjà interrogé d'autres fois. J'étais conscient que l'heure viendrait de se renouveler et j'estime que cette heure-là est arrivée. J'ai pris ma décision avant le match de Metz. Cela faisait quelque temps que je vivais avec ", a expliqué Stéphane Moulin, qui partira avec plusieurs membres de son staff.

Depuis 10 ans, je vois des joueurs arriver, des joueurs partir, parfois même des joueurs revenir. Et maintenant c'est mon tour. Je perçois parfaitement la difficulté de vivre ce moment, même si c'est ma décision.

Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers SCO


    

"Le temps peut être un allié, la longévité peut être une force, et parfois cela peut être une faiblesse et je ne veux pas arriver là", a-t-il ajouté, tout en assurant qu'il comptait se consacrer uniquement à l'équipe jusqu'à la fin de la saison.

Je suis toujours un amoureux de ce club, et je le resterai je crois à jamais. 

Stéphane Moulin; entraîneur d'Angers SCO

 

"Je reste focalisé sur les deux mois à venir"

"La difficulté c'est de se dire quel est le meilleur moment. Le meilleur moment, c'est aujourd'hui. Les joueurs vont partir trois jours en repos. Moi aussi. On va se retrouver mardi prochain avec une envie aussi forte, j'en suis sûr, pour très bien terminer la saison. On est quand même dans une position extrêmement favorable. Nous sommes 10e du championnat, nous sommes qualifiés en coupe de France. On peut réaliser une très belle fin de saison. C'est ce que j'attends de la part du groupe. Il peuvent compter sur mon engagement total comme d'habitude, je leur ai dit", conclut le coach. 

Les joueurs ne s'attendaient pas à ça. C'est dur mais c'est bien quand l'histoire est belle et qu'elle s'arrête quand elle est belle

Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers SCO

Saïd Chabane très touché par cette annonce, a pour sa part, sous-entendu qu'il n'excluait pas, lui non plus, de partir dans les prochains mois.

"Cette question on se la pose tous les ans, la pression au quotidien...Je ne peux que comprendre sa position. Celle d'un renouveau, d'un changement de comportement ou de vie. Comme dit Stéphane, ça fait dix ans. Dix ans à tenir un discours. Dix ans à se battre d'une année sur l'autre. Sur les six dernières années, on s'est plus battu à dire on se maintient qu'à dire on est tranquille. Ça finit par nous user, moi y compris! Ce n'est pas facile de ne pas le retenir, parce que je vis la même chose", a avoué Saïd Chabane, visiblement lui aussi en pleine réflexion. Avant d'ajouter "remplacer un entraîneur tel que Stéphane, présent depuis dix ans, ça va probablement m'empêcher de dormir!"

Et l'après?

En annonçant son départ dès le mois de mars, Moulin laisse le temps d'organiser la suite. Mais l'équilibre reste fragile. Avec le fiasco Mediapro et les mesures sanitaires, Angers prévoit un trou de 18 millions d'euros cette saison dans le budget, loin d'être compensé par les 2 millions d'euros économisés grâce à un accord sur des baisses de salaires de 10 à 30%.

Industriel local dans la charcuterie, Saïd Chabane n'a pas la marge de manœuvre financière d'autres propriétaires de clubs de Ligue 1. Ce vendredi, il a réaffirmé son projet d'ouvrir bientôt le capital pour permettre au club de passer un nouveau palier. Sans préciser s'il resterait de la partie: "A un moment donné, il faut laisser la place à d'autres pour donner un nouvel élan".
 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
angers sco football sport