Laigné : des Tiny Houses made in Mayenne

Publié le Mis à jour le
Écrit par FB avec Pierre-Erick Cally
Les Tiny Houses ont le vent en poupe notamment en Mayenne
Les Tiny Houses ont le vent en poupe notamment en Mayenne © France 3 Pays de la Loire

Il y en aurait une centaine en France, mais vu leur succès il risque de s'en construire beaucoup plus dans les années à venir. Il faut dire que l'idée à de quoi séduire : la Tiny house est une vraie maison à un prix abordable que l'on peut transporter et installer à peu près partout. 

La Tiny house, un concept typiquement américain : une petite maison qui quitte sa prairie pour aller se balader où bon lui semble.

Il s'agit d'un vrai studio au look écolo plutôt sympa, autonome en eau et en électricité, mais également raccordable sur un réseau existant.
"C'est vraiment une réalisation qui est habitable toute l'année." explique Alexis laurent, fabriquant de Tiny Houses, "En terme d'isolation, on est sur quelque chose haute performance, on respecte vraiment les critères thermiques des constructions actuelles. Ça fait 15m² de surface au sol et du coup on a vraiment une salle de bain, des toilettes, un coin cuisine et un grand salon-salle à manger avec partie couchage."

Et à Laigné, Alexis Laurent propose des Tiny Houses 100% mayennaises essayant "de privilégier la filière courte" en achetant notamment "du bois dans la scierie la plus proche du lieu de production" précise-t-il.

Extension de demeure, maison de campagne ou logement provisoire pour travailleur saisonnier, toutes les configurations sont possibles. Seule contrainte : ne pas stationner au même endroit plus de trois mois sans un accord particulier avec la commune.
Quant au tarif, il faut compter entre 35 et 50 000 euros, soit moins que pour un camping car.
Mais attention au délai de fabrication de trois mois environ.

► Le reportage de notre rédaction


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.