L'Huisserie, près de Laval : le supermarché de la commune incendié, les habitants s'organisent pour leurs courses

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florie Cotenceau avec Fabienne Béranger

En Mayenne, c'est le casse-tête des habitants de l'Huisserie, près de Laval, pour faire leurs courses. Le week-end dernier, le supermarché de la commune a entièrement disparu dans un incendie. Et sans commerces de proximité sur place, il faut désormais s'adapter.

Dimanche 30 mai, le supermarché de L'Huisserie, au sud de Laval, a entièrement brûlé. 2 500 m² de bâtiment partis en flamme dans la nuit. Depuis, le périmètre a été sécurisé. 


La disparition de ce commerce alimentaire, installé ici depuis 30 ans, va laisser un vide, selon le maire. 

"Ce poumon de la commune est vraiment essentiel car on a aujourd'hui : 1, des salariés qui sont sans emploi et 2, des administrés qui ont perdu leur repère. Car ce centre commercial c'était un repère,  le repère de la commune, un lieu de rencontre, un lieu de vie pour beaucoup".

"Ceux qui n'ont pas les moyens de locomotion, ça va être un problème"

A l'Huisserie, pour les quelques 4 000 habitants, il va falloir revoir ses habitudes. Prendre la voiture pour se ravitailler à Laval ou dans les communes voisines.  

Cet habitant avait pour habitude d'aller au supermarché "à peu près tous les jours, oui tous les jours, ça va être compliqué pendant quelques années, je pense, on n'a plus de commerces".

"Les gens ils venaient faire leur course ici, ils allaient à droite à gauche dans les commerces, sauf que là ils vont aller sur Laval, le plus près, et ils vont tout faire sur place donc la petite commune elle va perdre de l'argent je pense", déplore un autre habitant de la commune.

Maintenant ça va être ennuyeux pour les personnes d'un certain âge, parce qu'on les voyait beaucoup avec leurs caddies. Ceux qui n'ont pas de moyens de locomotion, ça va être un problème

L'équipe du magasin est actuellement accueillie en mairie et planche sur des solutions alternatives et rapides, type drive ou boutique provisoire pour les clients, en attendant un projet de reconstruction. 

L'enquête pour connaitre l'origine de l'incendie, elle, se poursuit.