Cet article date de plus de 3 ans

Lait infantile contaminé : une plainte vise l'Etat en plus de Lactalis

Les parents d'un jeune garçon ayant consommé du lait contaminé à la salmonelle ont déposé une plainte visant Lactalis mais également les services de l'Etat.
Cette nouvelle plainte ne vise plus seulement le géant laitier, comme auteur principal des faits reprochés, mais aussi, en qualité de complices, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection de la population (DDCSPP) de la Mayenne et la Direction générale de l'alimentation, responsables des contrôles sanitaires et de la délivrance d'un agrément à l'usine de Craon en Mayenne.

Avec cette plainte, déposée mercredi auprès du tribunal de grande instance de Paris, et qui vise une qualification criminelle, passible de la cour d'assises, un juge d'instruction peut être directement désigné.
"Je souhaite que plusieurs magistrats instructeurs spécialisés soient saisis car la mise en cause de l'Etat dans cette affaire requiert l'intervention de magistrats indépendants", a expliqué à nos confrères de l'AFP Me Yassine Bouzrou, l'avocat des parents.

Le 22 décembre dernier, le pôle santé publique du Parquet de Paris ouvrait une enquête pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine" et "inexécution d'une procédure de retrait ou de rappel d'un produit" préjudiciable à la santé.

Dans ce cadre, des perquisitions ont été menées la semaine passée sur cinq sites du groupe, dont son siège social à Laval et son usine de Craon, où ont produits les lots de lait contaminés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lactalis économie entreprises justice société santé