Stade Lavallois : les Tango obtiennent un beau nul face au Paris FC (1-1)

Pour cette première journée de Ligue 2, le Stade Lavallois avait un déplacement chez un promu ambitieux, le Paris FC. Après avoir été mené au score, les Tango ont égalisé par Zéoula.

Les Tango sont les premiers à se créer une situation avec un centre de Gonçalves qu'Alioui manque de peu au premier poteau (10e). Les Parisiens répliquent par Grange dont la frappe des 25 mètres est parfaitement repoussée par Cappone (13e). Alla aura la dernière occasion de la première mi-temps à la 33e minute de jeu. Sur une mauvaise relance de la défense locale, le milieu lavallois reprend de volée à l'entrée de la surface. Le ballon passe de peu à côté.

Score vierge à la mi-temps

À la reprise, sur un corner parisien Jean est à la reprise et parvient à tromper Lionel Cappone. La défense a été particulièrement passive (1-0). Cette ouverture du score permet au promu parisien de mener. Le Paris FC manque d'alourdir la marque sur une occasion à la 68', où deux joueurs parisiens se retrouvent seuls dans la surface...

Avec ce handicap, les Lavallois se doivent de réagir. Les Parisiens reculent, les Mayennais prennent le jeu à leur compte et accélèrent. Couturier réussit à trouver la faille, mais son but est invalidé pour une position de hors-jeu limite.

Les stadistes sont récompensés à la 73e minute de jeu sur un bien bel enchaînement. Sur un centre en retrait de Gonçalves, Zeoula crucifie le gardien du PFC au point de pénalty, permettant aux Lavallois de revenir dans le match.

Les réactions

Denis Renaud, nouvel entraîneur du Paris FC : "C'est un match de bonne facture. Pour un promu comme nous, cela reste un bon point. La pointe de regret existe car on a mené au score. Mais il faut être juste, l'égalisation lavalloise est logique. On a réalisé une première demi-heure cohérente mais on a ensuite reculé après le but et on a laissé le ballon à Laval. On doit progresser dans l'animation offensive, être capable de tenir le ballon plus haut chez l'adversaire, poursuit Denis Renaud. Mais soyons patients. On a rencontré une équipe de Laval qui se connaît très bien alors que notre groupe s'est formé au fur et à mesure au cours du mois de juillet."

Denis Zanko, l'entraîneur de Laval : "Les coups de pied arrêtés frappés par Grange sont toujours dangereux, ils arrivent toujours dans une zone préférentielle. Le Paris FC a des arguments dans ce domaine. Mais on a mieux fini le match en étant capables de revenir alors que c'était mal embarqué pour nous"

Spectateurs : 3 500

Arbitre : M. Petit.

Avertissements  Paris FC : Glombard (86e) et  Laval : Gonçalves (83e).

Laval : Cappone - Chafik, Konaté, Couturier, Quintin - Gonçalvès (cap.), Monfray, Alla - Zéoula, Viale (Habran, 68e), Alioui. Entr. : Zanko.

Paris FC : Demarconnay - Glombard, Pierre, Lybohy (cap.), Cantini - Jean, Ca (Poujol, 65e), Gamiette (Bongongui, 83e) - Grange, Ayari, Kinkela (Socrier, 77e). Entr. : Renaud.

Classement provisoire