En Mayenne c'est la fête des citrouilles

© Pierre-Erik Cally
© Pierre-Erik Cally

La  fête des citrouilles à Colombiers-du-Plessis est une véritable tradition. Voilà 24 ans qu'elle s'installe dans les jardins des Renaudies. Ce marché propose 6 tonnes de légumes, 80 variétés  de cucurbitacées produites dans la région. 

Par Evelyne Jousset

La citrouille est synonyme d'automne et d'hiver depuis des lustres. Dans les jardins de nos campagnes il y avait toujours un carré où rampait, sur la terre humide, ces légumes généreux que l'on utilisait pour des soupes bien veloutées ou en morceaux.

Si on se lancait dans la citrouille ? 

Si on décide de faire son semis soi-même, on le plantte en avril dans un godet et on le repique en terre en mai. Mais on peut aussi acheter en jardinerie des plants prêts à mettre en terre. On la plante dans un sol riche et fertile. Et même dans une grande jardinière sur un balcon ou une terrasse. On doit, surtout, arroser abondamment. Les grosses citrouilles demandent 10 litres d’eau par semaine. 

Des formes et des couleurs 

Il existe des courges de toutes formes et de couleurs différentes. Légume d'hiver, il lui faut se développer et mûrir longtemps pour permettre à sa peau de durcir. Cette peau que l'on a souvent du mal à couper et qui lui permet de se conserver plus longtemps. Les potirons et les citrouilles aiment les endroits chauds et ne supportent pas le gel.

A propos de la peau ...

Eplucher les courges est une vrai casse-tête. Plusieurs astuces : les couper en tranches et les mettre au micro-onde quelques instants, cela facilite l'épluchage. On peut aussi les couper en morceaux et les ébouillanter 5 minutes. La peau part plus facilement. 

La recette du moment 

Faire revenir dans une coquotte des morceaux de courges avec beurre, ail et échalotes. Verser une boite de lait de coco, porter à ébulition et mixer pour en faire un velouté. Saler, poivrer. C'est délicieux et rapide. 

Voilà les belles promesses d'une citrouille, qu'on l'ait achetée dans les jardins des Renaudies en Mayenne ou qu'on la fasse pousser chez soi dans un petit coin de terre. 
 



 

Sur le même sujet

Les + Lus