• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Mayenne : des primes pour ceux qui trouveront du personnel

L'entreprise Tenneco Automotive France, à Saint-Berthevin en Mayenne peine à trouver des candidats / © Pierre-Erik Cally / France3 Pays de la Loire
L'entreprise Tenneco Automotive France, à Saint-Berthevin en Mayenne peine à trouver des candidats / © Pierre-Erik Cally / France3 Pays de la Loire

Chez Tenneco le spécialiste de l'échappement installé à Saint-Berthevin en Mayenne, on multiplie les initiatives pour trouver le personnel qui manque. On va même jusqu'à proposer une prime aux salariés qui trouvent les bonnes candidatures.

Par Olivier Quentin avec Pierre-Erik Cally et François Bobet

Il y a des entreprises qui mettent en place des plans de départ volontaire avec des primes pour les candidats. 

Chez Tenneco, c'est l'inverse. C'est le salarié qui trouve un bon candidat à l'embauche qui reçoit la prime.

Tenneco à Saint-Berthevin, ce sont 200 salariés mais pour assurer toutes les commandes il en faudrait une 30aine de plus.
 

Des difficultés à recruter


"On a de grosses augmentations de volumes donc on cherche du personnel, explique Didier Guillaume le directeur du site. On a des difficultés à recruter."

Le recours à Pôle Emploi et aux sociétés d'intérim ne suffit pas. La société a aussi organisé des séances de job dating, des séances de rendez-vous très rapides qui permettent aux candidats de se présenter en quelques minutes. Insuffisant.

Alors est venu l'idée de mobiliser le personnel.

"Si un employé propose une personne et que ça fonctionne, explique Didier Guillaume, il touche une prime de 400 €."
 
Arrivé à 19 ans, Alexis Hugedé a pu évoluer au sein de l'entreprise / © Pierre-Erik Cally / France3 Pays de la Loire
Arrivé à 19 ans, Alexis Hugedé a pu évoluer au sein de l'entreprise / © Pierre-Erik Cally / France3 Pays de la Loire

Et les emplois proposés devraient intéresser même ceux qui ne sont pas très qualifiés.
 

On me donne les moyens d'évoluer ...


Alexis a 21 ans : "'J'ai été embauché au bout de quatre mois d'intérim nous raconte-t-il. Pendant ces quatre mois on m'a formé aux différents postes. On me donne les moyens d'évoluer au sein de cette entreprise. J'ai commencé comme simple opérateur et aujourd'hui je suis régleur."

Mise en place en 2018, cette prime à la cooptation semble bien fonctionner.

► voir notre reportage
Tenneco propose des primes à ses employés pour trouver des candidats à l'embauche

 

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus