replay

VIDEO. À la découverte de la Loire sauvage !

La Loire, le plus long fleuve sauvage de France, offre mille et une possibilités de découverte. L'une des expériences les plus originales est de s'aventurer au ras de l'eau en canoë, à condition d'avoir l'esprit d'un véritable aventurier. Le magazine Envie Dehors a relevé ce défi passionnant, et vous pourrez le suivre ce dimanche 08 octobre à 12 h 55.

La Loire : un terrain d'aventure !

Inutile de parcourir des milliers de kilomètres pour vivre une aventure captivante. La Loire se présente comme un terrain de jeu idéal pour les amoureux de la nature et de l'aventure.

Cependant, il est essentiel de bien comprendre les règles imposées par ce fleuve sauvage, que l'on soit randonneur sur les berges, cyclotouriste ou navigateur chevronné.

Si un jour, vous apercevez un canoë inhabituel voguant entre Saint-Florent-Le-Vieil et Nantes, ne soyez pas surpris ! Ce canoë est piloté par Corentin Leduc, un aventurier professionnel qui a parcouru les contrées du Grand Nord lors de plusieurs expéditions. Il partage ses voyages sur les réseaux sociaux, collecte des fonds pour des œuvres caritatives, et anime des conférences dans les écoles.

Tout aventurier digne de ce nom se prépare minutieusement sur le plan matériel et physique. La Loire, ce majestueux fleuve, sert de terrain d'entraînement naturel à Corentin. Après une décennie à naviguer sur ces eaux, sa passion pour ce joyau naturel est toujours aussi ardente, voire passionnée.

J'aime les challenges. Je me suis fixé une règle pour construire mes canoës : utiliser des matériaux dans les 20 km à la ronde autour de chez moi, à Ligné. Mon bateau est à 97 % totalement dégradable (mis à part quelques vis et de la résine à bateau sur la coque !) Il est composé de 80 lattes de bambous, recouvertes d'écorces de peupliers, prélevées sur des peupliers morts. Cela permet d’avoir une carapace et d’améliorer la fluidité du bateau.

Corentin Leduc, aventurier

durée de la vidéo : 00h01mn08s
Corentin, aventurier amoureux de la Loire ©Les Nouveaux Jours Productions

En 2018, lors de sa première grande aventure de quatre mois dans le cercle polaire arctique, Corentin a utilisé divers moyens de transport pour parcourir 4 000 km. Son voyage a débuté depuis sa résidence à Ligné, où il habite dans une minuscule maison qu'il a construite lui-même en 2016, nichée au cœur d'une forêt.

Sa cabane atelier regorge de matériel spécialement conçu pour ses expéditions, y compris une voiture baptisée "Arbre de tempête", fabriquée à partir d'un résineux abattu par une tempête. Son approche repose sur une fusion totale avec la nature qu'il explore, et son équipement est toujours conçu de manière écologique et responsable.

En janvier 2023, Corentin s'est lancé un autre défi, une expédition polaire de 39 jours appelée "Nuit Arctique".

Les derniers pêcheurs de Loire

La Loire compte actuellement une trentaine de pêcheurs professionnels de Nantes à Nevers, un nombre en déclin. En aval de Saint-Florent, Mathieu Perraud passe la majeure partie de son temps sur l'eau. Il est l'un des rares pêcheurs professionnels encore en activité dans cette région.

Je n’ai pas vraiment choisi ce métier, c’est lui qui m’a choisi… Chez les Perraud, j'incarne la dixième génération de pêcheurs professionnels. Mon grand-père me disait toujours : Tu dois apprendre à lire la Loire. Ça me paraissait très compliqué au début, j’y ai passé des heures. Mais quand la surface de l’eau change, c’est qu’il se passe quelque chose en dessous. Il faut le savoir et le comprendre.

Mathieu Perraud

durée de la vidéo : 00h02mn27s
Pêcheur de Loire. ©Les Nouveaux Jours Productions

Mathieu capture dans ses filets plusieurs variétés de poissons, notamment des mulets, des gardons, des anguilles, des sandres, et occasionnellement des carpes. Cependant, les silures, une espèce envahissante, prolifèrent dans les profondeurs de la Loire, engloutissant tout ce qui croise leur chemin.

Les pêcheurs sont confrontés à la tâche ardue de réguler leur population, par exemple en cuisinant ces poissons. Mathieu a eu l'idée ingénieuse de transformer la chair fade et sans arêtes des silures en fish and chips qu'il vend en été dans sa guinguette à Saint-Florent. Le reste de sa pêche est livré en circuit court à des restaurants locaux ou transformé en bocaux vendus dans les épiceries fines. En été, il propose également des balades en toue cabanée, un bateau à fond plat typique, sur la Loire.

Découverte de Saint-Florent-Le-Vieil : terre d'écrivains et d'histoire

Avant de partir à la découverte du fleuve, prenez le temps de visiter la charmante ville de Saint-Florent-Le-Vieil. Située sur la rive gauche de la Loire, cette petite Cité de Caractère abrite l'Abbaye Mauriste du 14ᵉ siècle, qui domine la cité depuis le sommet du Mont-Glonne et offre une vue panoramique exceptionnelle sur la Loire.

En déambulant dans les ruelles pittoresques qui mènent à la Loire, vous passerez devant la maison de Julien Gracq. Cette demeure est désormais un musée et un lieu de résidence pour les écrivains. Elle est ouverte au public du 6 avril au 10 novembre. En ce moment, la maison accueille une exposition de photographies intitulée Julien Gracq, l’œil géographique.

Julien Gracq, célèbre écrivain né en 1910 dans cette région, a souvent évoqué la Loire dans ses œuvres. Il était un habitué des berges, croisant régulièrement les pêcheurs et s'émerveillant des nuances changeantes du fleuve au fil de la journée.

L'héritage littéraire de Julien Gracq

Les éditions José Corti, auxquelles l'auteur a été fidèle toute sa vie, ont publié, cette année, un roman inédit intitulé "La maison", écrit en 1941 pendant l'Occupation. Ce récit de 84 pages met en scène la fascination qu'exerce une maison vue à chaque trajet depuis un car traversant la campagne durant l'Occupation. Cette vision pousse le narrateur à entreprendre un voyage solitaire à travers les sous-bois pour s'approcher de la maison.

L'écrivain effectuait ce trajet deux fois par semaine entre Angers, où il enseignait la géographie, et Saint-Florent-Le-Vieil. Au moment de la rédaction de "La Maison", il était presque un inconnu en dehors des cercles littéraires.

Sa renommée est venue avec le prix Goncourt en 1951 pour "Le Rivage des Syrtes", qu'il a refusé de recevoir, comme il l'avait annoncé préalablement.

"La maison" ne fait pas partie des 29 cahiers que Gracq avait interdits de publication jusqu'en 2027, ce qui suggère la possibilité de la parution de textes inédits après cette date.

Plusieurs de ses écrits ont déjà été publiés depuis sa disparition, notamment "Manuscrits de guerre" en 2011, un journal tenu en mai/juin 1940, suivi d'une fiction inspirée de ce journal, "Les Terres du couchant" en 2014, un roman qu'il avait commencé entre 1953 et 1955. "Nœuds de vie" un recueil de fragments divers a lui été publié en 2021.

La trace des castors : le retour d'un animal fascinant

Les îles abondantes de la Loire servent de refuge naturel aux castors. Ces créatures vivent sur les rives, près des lacs, étangs et cours d'eau, nécessitant également des zones boisées en tant qu'herbivores.

Le castor est l'un des plus grands rongeurs d'Europe et mène une vie semi-aquatique, passant la plupart de son temps dans l'eau en raison de ses difficultés à se déplacer sur terre. Ce mammifère a failli disparaître au début du XXe siècle, en raison de la chasse pour son castoréum (une sécrétion utilisée en parfumerie), sa fourrure et sa viande.

Heureusement, depuis sa réintroduction en 1974 dans le Loir-et-Cher, les castors ont réinvesti les rives de la Loire.

Les castors, c'est impossible de les comptabiliser, le réseau Castor identifie uniquement les zones de présence et le nombre de cours d’eau où l’animal est présent. Grâce aux relevés et aux cartes, on peut voir l’évolution de la présence sur la Loire depuis plusieurs années. Aujourd’hui, le castor arrive petit à petit aux portes de Nantes.

Xavière Grosbois chargée de mission régionale pour le réseau Castor à l’OFB

durée de la vidéo : 00h03mn32s
La Loire, terrain de jeu des castors ©Les Nouveaux Jours Productions

Les castors sont au centre de l'attention de l'Office Français de la Biodiversité. Les agents de cet organisme surveillent la répartition des castors en France et recensent les problèmes potentiels liés à la cohabitation entre ces animaux et les riverains.

Toutes les informations concernant la présence des castors sont consignées régulièrement dans des cahiers de prospection.

Un parcours à vélo près de la Loire

► Pour en apprendre et en voir plus sur la Loire, regardez Envie Dehors présenté par Julie Hattu ce dimanche 08 octobre à 12 h 55 et à voir en replay sur france.tv dans notre collection Envie Dehors !

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Envie Dehors !

Magazine d'aventure (26 minutes)

Production exécutive : Les Nouveaux Jours
Producteur : Maël Mainguy
Réalisation : Aurélien Bonnet
Rédaction en chef : Alexandra Lahuppe

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité